Les HCL s’invitent à la Garden Party syndicale

La CGT des Hospices Civils de Lyon (HCL) a lancé un préavis de grève pour le mardi 13 juillet, jour de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi sur les retraites. A l’origine de cette mobilisation, l’annonce par la direction de la suppression progressive, à partir de septembre, de toutes les primes accordées au personnel de nuit et d’urgence.

La liste est longue : suppression des heures supplémentaires de nuit, de la prime d’urgence, de la majoration du travail intensif de nuit, des primes de transport. Par ailleurs, le personnel en astreinte qui ne serait pas dérangé, perdrait également sa prime.

Le directeur adjoint de HCL, Julien Samson confirme que ces mesures font suite au rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui réclame aux HCL la suppression des primes qu’elle juge “illégales”. Il précise également que, depuis le 1er février 2009, les nouveaux arrivants aux HCL ne bénéficient plus de ces primes. Elles peuvent représenter jusqu’à 300 euros de salaire pour le personnel de nuit en fin de carrière. Un sacrifice que les syndicats ne sont pas prêts d’accepter.

Une journée de grève pendant les vacances...

La CGT appelle donc le personnel des HCL à se se greffer au rassemblement organisé le mardi 13 juillet, place Guichard (Lyon 3e), par l’intersyndicale pour s’opposer au projet de réforme des retraites (lire par ailleurs). Les projets du gouvernement en matière de retraites préoccupent en effet le personnel des hôpitaux. Jusqu’à présent, dans la fonction publique hospitalière, les femmes ayant 3 enfants étaient autorisées à partir en retraite anticipée à partir de 15 ans de service. Le ministère du travail a récemment annoncé que ce régime allait changer au 1er juillet 2011, ce qui provoque une inquiétude. Les syndicats dénoncent par ailleurs les non-remplacements systématiques de départ à la retraite à l’origine de la perte de 800 postes en 4 ans.

...En attendant la rentrée

Mais la CGT partira seule dans cette journée de grève. Chez SUD, on estime que la période de vacances n’est pas propice à faire plier la direction. On préfère attendre la rentrée pour envisager des actions plus vastes. Car, parmi le personnel “la détermination pour septembre est certaine” affirme-t-on. De son côté, la CFDT note que “l’ambiance est très dégradée surtout quand on voit l’état dans lequel fonctionnent les activités de soin”.

La politique de réduction des coûts, menée par la direction et encouragée par le ministère de la santé, a ramené le déficit consolidé de 86 millions d’euros en 2008 à 58,5 en 2009. Autant d’économies qui, selon les différents syndicats, pèsent sur le traitement des malades, qui font fuir les médecins vers le privé et qui surchargent de travail le personnel.

Des actions plus larges au sein des HCL sont donc à prévoir pour la rentrée. Elles devraient bénéficier de l’engagement de l’ensemble des syndicats et d’un climat social tendu qui transparait déjà entre la direction et le personnel des HCL.

à lire également
Xi Jinping, le jour du vote de la nouvelle Constitution chinoise – Pékin, 11 mars 2018 © Greg Baker / AFP
Dans cette tribune libre, les chercheurs Jean Ruffier et Rigas Arvanitis questionnent le pouvoir économique du nouvel homme fort chinois, qui se compare à Mao Zedong et utilise les mêmes formes d’exercice du pouvoir (culte de la personnalité, contrôle politique et répressif de l’opinion publique et intellectuelle et des voix discordantes). Venu au pouvoir au nom de la lutte contre la corruption, Xi Jinping saura-t-il satisfaire les citoyens du nouveau géant économique mondial qu’est devenue la Chine ?
8 commentaires
  1. Yvan, de Lyon - 12 juillet 2010

    A l'évidence, la direction des HCL utilise les remarques de la Chambre Régionale de la Cour des Comptes, pour mener à bien un des volets de sa stratégie de réduction de coûts.Stratégie, voulue et menée par des élus 'socialiste'.Il me semble important que les syndicats, le personnel des HCL et la population, ne se trompent pas de cible ! Ce serait bien la première fois, que les remarques de la CRCC soient suivie à la lettre !J'espère que les électeurs, n'auront pas perdu la mémoire en 2012 et 2014 !

  2. jm calther - 12 juillet 2010

    Yvan, vous aimeriez que Sarjkozy reprenne un autre mandat? Ce sera mauvais pour l'hopital public. Un peu de cohérence je vous prie.

  3. Elyonor - 12 juillet 2010

    Certain(e)s vivent très bien de l'hôpital public...

  4. jm calther - 12 juillet 2010

    elyonor vous nous gonflez avec vos soucis et règlements de comptes perso.votre divorce ne concerne que vous

  5. Elyonor - 13 juillet 2010

    jm calther reste sur le blog de Romain et contente toi d'étaler ton ignorance, c'est là que tu excelles.

  6. jm calther - 13 juillet 2010

    Mais j'ai aussi du plaisir à vous lire ici douce Elyonor.

  7. Grand Lyonnais - 13 juillet 2010

    C'est vrai que ça commence a nous saouler PerduLNor tes différents financiers dans le cadre d' une séparation quel est le rapport ?

  8. Elyonor - 13 juillet 2010

    Mis à part le fait que vous vous méprenez, je réédite mon message en phase avec le sujet : 'Certain(e)s vivent très bien de l'hôpital public...' n'en déplaisent aux laquais et ayatollah du PS qui sévissent sur ce forum.

  9. jm calther - 13 juillet 2010

    @Elyonor Lorsque l'on n'est d'accord avec vous, on est un laquais ? Etrange. Et vous vous êtes quoi ? Une sibre de l'UMP? Un spadassin du FN ? Une exécutante de Millon ? Quelqu'un qui faute de débattre de fond salit la politique ?En tout cas merci de régler vos problémes privés ailleurs que sur un forum. Ceux-ci ne concernent que vous.

  10. Elyonor - 13 juillet 2010

    jm calther, l'art de toujours répondre à côté.'Certain(e)s vivent très bien de l'hôpital public...'En quoi cette remarque vous permet-elle de faire un rapprochement entre vie privée (et je vous le répète à nouveau, je ne suis pas celle que vous affirmez) et hôpital public, l'objet du présent article ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut