Vue aérienne site Tricastin
© Areva

Le groupe Areva va supprimer 150 postes à Lyon d’ici 2017

Ce sont au total 4 000 emplois qu’Areva s’apprête à supprimer en France, suite à l’annonce de pertes records en 2014.

Areva va supprimer 150 postes à Lyon d’ici à 2017, a annoncé le groupe nucléaire dans un communiqué, mardi 20 octobre. Areva emploie 1 200 personnes à Lyon, essentiellement des ingénieurs et des fonctions tertiaires. Une vingtaine de postes basés à Paris (comptabilité, gestion, ressources humaines) sera également délocalisée vers la Saône où un centre de ressources partagées va être mis en place.

Au total, ce sont 4 000 emplois qu’Areva s’apprête à supprimer en France, dans le cadre d’un plan de “sauvegarde de l’emploi” prévoyant des départs volontaires, des départs sur mobilité interne ou externe et des “mesures d’âge”, départs en retraite s’accompagnant d’une indemnité de “dix mois de salaire pour 40 ans d’ancienneté, à condition que le poste en question soit supprimé”, précise Nelly Roy, pour la CGT.

La CGT a été la seule organisation syndicale à refuser de signer ce plan de sauvegarde de l’emploi, mis en place après l’annonce de pertes records de 4,8 millions d’euros en 2014.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - ven 23 Oct 15 à 10 h 59

    Une très bonne chose pour l'avenir toutes ces suppressions de poste. Mais pour le comprendre, il faut un peu moins d'émotions et plus de réflexions. Nulle doute qu'elles retrouveront un emploi dans les énergies du réel futur.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut