Barbarin 3
© Tim Douet

Le cardinal Barbarin victime d’une double alerte cardiaque

Le cardinal Barbarin a été victime ce week-end d’une double alerte cardiaque alors qu’il participait aux préparatifs des Journées mondiales de la jeunesse à Cayenne. Il a été rapatrié en Martinique, mais son état de santé ne suscite pas d’inquiétude.

Alors qu'il se trouvait à Cayenne pour préparer en compagnie des jeunes catholiques lyonnais les Journées mondiales de la jeunesse, monseigneur Barbarin a été victime d'une "double alerte cardiaque", selon le diocèse de Lyon. Le primat des Gaules a été transporté vers la Martinique pour assurer son suivi médical. Si son état de santé n'est pas jugé inquiétant, le cardinal ne pourra toutefois pas assister aux JMJ. "Je me confie à votre prière et je vous confie surtout les jeunes qui vont vivre la grande aventure des JMJ à Rio autour du pape François. Je ne pourrai malheureusement pas être avec eux, mais ma prière les accompagnera davantage", a assuré le cardinal Barbarin à son équipe du diocèse de Lyon.

L’avion des jeunes lyonnais pour Rio annulé

De leur côté, les jeunes catholiques lyonnais qui participeront aux JMJ doivent également faire face à quelques ennuis, plutôt logistiques ceux-ci. Le vol qui devait les conduire de Cayenne à Rio a en effet été annulé. Mais les organisateurs multiplient les démarches et gardent bon espoir de trouver un avion pour les conduire à ce grand rassemblement qui sera l'occasion du premier déplacement à l'étranger du pape François. Au moins 1,5 million de jeunes catholiques sont attendus du 23 au 28 juillet pour ce rendez-vous planétaire qui se tient tous les trois ans.

à lire également
Le père Yves Baumgarten, François Devaux de l’association La Parole Libérée et le réalisateur Francois Ozon, après la projection de “Grâce à Dieu”, le 6 avril 2019, au cinéma Bellecombe (Lyon 6e) © Jeff Pachoud / AFP
Alors que le film de François Ozon sur l’histoire de l’association La Parole Libérée approche le million d’entrées, il est diffusé jusque dans les paroisses, où il suscite le débat. Avec des fidèles très critiques envers leur institution.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut