Jean-Marc Boivin Handicap International
© Tim Douet

“Le bombardement des civils n’est pas une fatalité”

La pyramide de chaussures de Handicap International (le 23 septembre à Lyon) a vocation à pousser l’État français à prendre la pleine mesure de sa responsabilité” dans l’usage d’armes explosives en zones peuplées. Pour en parler, Jean-Marc Boivin, responsable des relations institutionnelles à Handicap International, est l’invité de L’Autre Direct.

Comment continuer à protéger les populations civiles dans les pays en guerre quand le droit international humanitaire est bafoué ? Selon l'ONG lyonnaise Handicap International, "il faut arrêter la barbarie des bombardements des zones peuplées". Pour présenter cette nouvelle campagne, vingt ans après celle qui a mené au traité d'interdiction des mines antipersonnel, Jean-Marc Boivin, responsable des relations institutionnelles de l'ONG lyonnaise, est l'invité de notre émission vidéo L'Autre Direct.

Pour aller plus loin, lire : “Handicap International veut mettre fin au massacre des civils”, ainsi que la BD de Guillaume Long, dans notre mensuel de septembre (Lyon Capitale n°769)
à lire également
Vendredi 14 août, 200 personnes se sont retrouvées devant la salle de prière Essalem, dans le 2e arrondissement de Lyon, incendiée dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août. Élus et représentants d’autres religions sont venus apporter leur soutien à la communauté musulmane et condamner l’acte criminel.
Faire défiler vers le haut