La région engage un travail sur l’Hyperloop, le train du futur

Au conseil régional, un groupe de travail va être mis en place sur l’Hyperloop : moyen de transport qui permettrait de propulser des capsules transportant des passagers ou des marchandises à des centaines de kilomètres par heure, dans un double tube basse pression surélevé. “Un projet industriel exceptionnel” pour Renaud Pfeffer, vice-président du conseil départemental.

Alors que la création d'un centre de recherche et de développement du projet de capsules de train subsonique a été annoncée à Toulouse, le groupe Socialistes, démocrates, écologistes et apparentés, par le biais de Stéphane Gemmani, a déposé une résolution à l'assemblée plénière du conseil régional en faveur de la constitution d'un groupe de travail sur l'Hyperloop. Un vœu initié par le groupe socialiste et adopté grâce au vote d'élus de droite. La constitution de ce groupe, à laquelle Laurent Wauquiez n'était pas forcément favorable, est une bonne nouvelle pour le maire de Mornant, Renaud Pfeffer (LR), qui a bien l'intention d'être le promoteur de ce train du futur parmi les élus locaux. "L'Hyperloop va voir le jour. Le monde avance sur ce genre de sujet. Notre pays a un rôle à jouer en tant que promoteur et fondateur du TGV ou d'Ariane. À l'époque du TGV, le projet était vu comme extraterrestre. J'ai l'impression que c'est la même attitude, que nous n'avons plus l'audace alors que c'est un projet industriel exceptionnel qui permettrait d'être une alternative complémentaire à la voiture, au train et à l'avion. Au-delà de gagner du temps, le problème du fret européen est un sujet économique majeur pour l'Europe. On va mettre trente ans pour les projets de fret ferroviaire, mais est-ce que dans trente ans nos trains ne seront pas complètement dépassés ?" s'interroge l'élu.

“Concurrencer Séoul, Los Angeles ou les émirats”

Un an plus tôt, alors qu'un prototype était testé aux États-Unis, des étudiants de l'École des mines de Saint-Etienne avaient calculé qu'un Hyperloop pourrait relier Lyon à Saint-Etienne en seulement huit minutes, en réduisant l'impact écologique du déplacement, de quoi ringardiser le projet d'autoroute A45 remis sur le tapis par Laurent Wauquiez et largement contesté. Si un projet d'Hyperloop pourrait permettre une sortie par le haut sur la question de l'A45, il serait bien trop tôt pour l'envisager. "Que ce soit pour Lyon/Saint-Etienne, Lyon/Toulouse ou Lyon/Le Puy-en-Velay est une question qui viendra après, poursuit Renaud Pfeffer. Aujourd'hui, il s'agit de savoir comment la France va concurrencer Séoul, Los Angeles ou les émirats. La Corée annonce l'Hyperloop pour 2022, ce qui à mon avis est un peu trop ambitieux, mais il est aussi prévu une liaison Dubaï-Abu Dhabi qui pourrait selon moi être la première à voir le jour. La région Auvergne-Rhône-Alpes est une terre d'innovation, mais elle manque d'infrastructures. La création d'un groupe de travail est un message fort envoyé au pays et à l'Europe : celui que nous croyons en l'Hyperloop." Une croyance qui n'est pas partagée par le président du conseil régional mais qui se concrétise par un groupe de travail au sein de ce conseil. Une impulsion qui devrait se décliner au niveau du département du Rhône et de la métropole de Lyon.

Article mis à jour à 13h15
à lire également
autoroute
Au lendemain d'un samedi "noir", très difficile sur les routes de France et particulièrement aux alentours de Lyon et en région, la tendance est à l’accalmie. Des difficultés sont cependant attendues sur l'A7 dans les deux sens. 
17 commentaires
  1. Martin de Givors - 3 juillet 2017

    Au nom du MEI j'avais d'ailleurs écrit au nouveau Député de la 11éme circonscription, Mr. FUGIT pour lui demander, à l'instar de son prédécesseur G. FENECH d'apporter son aide pour ce projet. On ne peut que remercier et féliciter Renaud PFEFFER pour son action à faire avancer ce projet.

  2. FEFI - 3 juillet 2017

    beaucoup mieux que l'A45 ringard.

  3. Robes Pierre - 3 juillet 2017

    Martin: _ il passera où le tube, il pourrais longer l'A45 !!!, pour l'instant ce projet en est au stade d'un châssis métallique sur lequel est monté un propulseur. Pour le stopper on l''enlise dans le sable, (technique utilisée pour les camions fous dans la descente près de Grenoble), il est très loin d'un début de fonctionnement expérimental, sa capacité réduite n'est pas adaptée aux faibles distances. pour la très grande vitesse regardons du coté du Japon où le train a sustentation magnétique fonctionne déjà sera mis en service entre Tokyo et Nagora en 2027 puis Osaka, vitesse de 500km/h,le prix 220 millions le km le TGV c'est 20 millions . L'abandon des projets TGV futurs n'est pas en faveur de l'expérimentation d'un engin qui n'a rien prouvé mieux vaut améliorer l'existant

  4. Robes Pierre - 3 juillet 2017

    si comme le demande l'instance du monde économique A.R.A qui a adressée un courrier au Président en soulignant l'urgence du projet A45 celui -ci se concrétise nous pourrions y circuler dès 2022 .Notons qu'il s'agit d'une demande des socialistes, écologistes dont les brillants résultats électoraux peuvent tout leur permettre.

  5. Martin de Givors - 3 juillet 2017

    Reposant sur les champs magnétiques créés tout au long du tube et non sur des rails comme un train classique, il ne peut pas dérailler. Il ne craint pas non plus les collisions, des capsules, avec 80 à 100 passagers, permettent de se déplacer sans frictions. A l’abri dans un tube, l’Hyperloop est par ailleurs invulnérable aux intempéries. Reposant sur piliers, il est peu impactant au sol et son tracé n’affecterait pas les terres arables (agricoles). Avec des panneaux solaires photovoltaïques il réduirait considérablement sa dépendance électrique aux énergies fossiles. L’hyperloop est donc une technologie plus sûre que les trains actuels. Mr. BRODHAG et ses élèves ingénieurs de l’école des mines de St. Etienne ont estimé que le coût de l’opération s’élèverait à 700 millions d’euros.

  6. Robes Pierre - 3 juillet 2017

    le projet japonnais repose sur un T inversé, maintenu en sustentation à 10cm du roulement en cas de problème ou à l'arrêt il repose sur des roues ,il sera en service prochainement, je n'ose imaginer un foudroiement du tube , des panneaux photovoltaïques en l'absence d'éclairement suffisant ? selon Emon Musk le milliardaire qui est à l'origine du projet la capsule , longueurs 30m,20tonnes pour 40 passagers d'un diamètre de 2.70m. propulsé par des batteries!!!! le cout annoncé se révèle proche de 90 à 120 millions du km . Un engin qui n'a jamais circulé ailleurs que dans le désert , sans passagers. La région est elle prête à dilapider l'argent pour un projet alors que celui-ci serait mieux employé pour nos trains régionaux, la réalisation de la liaison A45

  7. Abolition_de_la_monnaie - 3 juillet 2017

    L'avenir est ni à l'A45 et sa destruction de terres agricoles (et son rajout de pollutions) ni à l'HyperLoop qui fait rêver.L'avenir est à une société où les humains n'ont plus à faire des déplacements pendulaires idiots, ni à 'transporter sur des centaines de km parce que c'est plus rentable'.

  8. JPaul - 4 juillet 2017

    Nous avons bien compris pour vous pas de salut sans l'A45, la destruction des terres agricoles, l'augmentation de la pollution, cela ne vous pose pas de problème. Vous ne devez pas souvent penser à l'avenir de notre pauvre terre, ni à celui des générations futures. Vous ironisez sur les résultats électoraux des socialistes et écologiques, regardez donc ceux de vos amis LR qui continuent comme au siècle dernier à foncer dans le mur et à dilapider l'argent public dans un projet du siècle dernier qui n'apporte aucune solution. Le projet de concession avec Vinci est d'ailleurs scandaleux (55 ans, péage, déficit....) Je suis d'accord avec vous, au lieu d'investir des centaines de millions d'euros dans l'A45, la région ferait bien mieux d'investir dans la modernisation des liaisons ferroviaires.

  9. Robes Pierre - 4 juillet 2017

    JPaul:: l'article de Lyon-Capitale, tu sais lire ? la région s'interresse au projet Hyperloop par la faute des socialistes, écolos, de Pfeffer( LR) . Wauquiez qui n'est pas favorable à ce projet couteux y va à reculons, Pour le prix annoncé 700 millions c'est équivalent à 100km d'autoroute infrastructures comprises.

  10. JPaul - 4 juillet 2017

    Eh oui je sais lire et me compter (apparemment vous avez quelques problèmes de calcul). Rappelez moi combien vont coûter les quelques 50 km de l'A45 sachant que les chiffres annoncés datent de plusieurs années et devront être multipliés par 2 ! Si j'ai bien compris 'hyperloop' c'est 700 millions d'euros et si je sais bien compté c'est la moitié de l'A45, n'est ce pas ?

  11. Robes Pierre - 4 juillet 2017

    JPaul::énorme différence , d'abord tes chiffres sont une extrapolation invérifiable , l'A45 terminée cout estimé réactualisé 1.2milliards, nous pourrons l'empruntée c''est une certitude contrairement à l'Hyperloop le type même de projet que tu dis exécrer, à la base un milliardaire US qui va s'en foutre plein les poches avec l'argent de SNCF, sans obligations de résultats .Mais je crois savoir que les anti sont contre comme à leur habitude.

  12. JPaul - 4 juillet 2017

    Le coût que vous annoncez pour l'A45 n'est pas un coût actualisé mais un coût volontairement sous estimé et qui date de plusieurs années ! On devrait être en final à plus de 1,5 milliards d'euros. Pour ce qui est d'hyperloop, je n'ai pas vos connaissances sur ce projet .... j'ai tendance à faire confiance à C. Brodhag qui le défend. En 1909, lorsque Blériot a traversé la manche, qui aurait pu prédire, l'avenir de l'aviation commerciale que nous connaissons aujourd'hui ?

  13. Robes Pierre - 4 juillet 2017

    je me contente des chiffres fournis par la région le 28 juin 2017 à 12h16 suivant l'avis du conseil d'état, le cout imputable 1.2 milliards dont 790 millions à la charge de fonds publics , mais visiblement ils ne t'on pas consulté !!!!!

  14. Robes Pierre - 4 juillet 2017

    S'agissant des nombreux projets le plus remarquable celui de Bertin qui fit rouler un train sur coussin d'air qui circula à plus de 200kmh il détient un record à plus de 400kmh en 1974!!! comble d'ironie c'est la SNCF qui fera capoter le projet craignant pour son projet , le projet du milliardaire américain n'a rien d'un projet novateur, les japonais eux ont développés l'aérotrain de Bertin. De là à remplacer la liaison Sté Lyon c'est prendre des gants de boxe pour tuer un moustique.

  15. JPaul - 5 juillet 2017

    Vous devez bien être le seul à croire la réalité des ces chiffres, tout le monde sait bien que les chiffres annoncés pour te tels projets sont toujours largement dépassés !

  16. Robes Pierre - 6 juillet 2017

    J Paul: c'est une évidence TOI seul détient la vérité. Lorsque ça t’arranges!!!!heureusement pour nous les décideurs n'en ont rien à faire et on compris depuis longtemps la position des anti tout sinon nous en serions encore aux chemins en pierre et aux chars à bœufs. Tu réponds si tu veux j'arrête tout échanges. Difficile d'être plus borné.

  17. JPaul - 7 juillet 2017

    Je ne suis pas plus borné que vous ! Vous pensiez quand même pas me convaincre que défendre les intérêts de Vinci et des ses actionnaires était plus important que de défendre la qualité de vie des habitants de la région !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut