Dessin de Jean Moulin 1
Bar à Montparnasse

Jean Moulin, alias l’artiste Romanin

Derrière le préfet et le résistant que l’on commémore en ce 21 juin 2013, 70 ans après son arrestation à Caluire, se cachait un amateur d’art, mais surtout un artiste plein d’humour et de talent.

Bar à Montparnasse, dessin de Romanin

Bar à Montparnasse, Romanin

Très jeune, Jean Moulin aimait dessiner ceux qui l’entouraient. Il publie ainsi des dessins en 1915 dans les journaux La Baïonnette et La Guerre sociale.

Le banquet démocratique, Romanin

Le banquet démocratique

Résolu à bien séparer sa carrière dans l’Administration et sa passion, il prend rapidement le pseudo de Romanin et expose en 1922 certaines de ses œuvres. Il participe également à la revue Le Rire.

Résistant et galeriste

Croquis de Romanin

Une fois préfet, il ne laisse pas tomber sa passion, n’hésitant pas à esquisser dessins et caricatures sur un coin de feuille à l’occasion des réunions. Durant la Seconde Guerre mondiale, il utilise sa passion comme couverture et ouvre une galerie d’art à Nice portant le nom de “Romanin”. Le 9 février 1943, il y présente une exposition où se côtoient Matisse, Degas et Bonnard. Il initie également son secrétaire particulier, Daniel Cordier, à l’amour de l’art moderne. Ce dernier perpétuera l’héritage de Romanin après la mort de Moulin, devenant à son tour marchand d’art une fois la guerre achevée.

Jusqu’à ses derniers jours, Jean Moulin et l’art restèrent indissociables. Dans un témoignage, Klaus Barbie avouera que Jean Moulin le dessina, lui et sa secrétaire. Une légende jamais vérifiée veut que le Boucher de Lyon ait tendu une feuille à Jean Moulin pour qu’il dénonce ses complices. Le résistant dessina alors une caricature qui rendit fou de rage son bourreau.

Des œuvres de Jean Moulin, prêtées par le musée de Béziers sont actuellement exposées à l’Hôtel de Ville de Caluire et Cuire jusqu’au 20 juillet prochain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut