Illustration police Tim 26
© Tim Douet

État d’urgence : un homme déféré devant le parquet à Lyon

Un homme de 35 ans qui réside à Feyzin était toujours en garde à vue ce mardi soir à Lyon, selon l’AFP. Il doit être déféré au parquet ce mercredi pour détention d’armes.

L'homme originaire de Feyzin a été interpellé lundi après-midi dans le cadre de l'état d'urgence. Un véritable arsenal de guerre aurait été découvert chez ses parents à Feyzin toujours. Parmi ces armes figurait un lance-roquette.

Selon l'AFP, l'homme est suspecté par les autorités de "soutenir la mouvance islamiste radicale et aurait des connexions entre le milieu du banditisme et celui du terrorisme". Une information judiciaire a été ouverte contre lui et il sera déféré au parquet judiciaire aujourd'hui.

Sa compagne avait aussi été placée en garde à vue ainsi que quatre autres personnes. Des interpellations qui ont eu lieu dans le 5e arrondissement de Lyon, à Villefranche-sur-Saône, Vénissieux et Brignais. Deux personnes ont été assignées à résidence.

à lire également
À l'instar de New York, Milan ou Sydney, Paris s'est déclaré en "état d'urgence climatique". Pour Gérard Collomb à la ville de Lyon, comme David Kimelfeld à la métropole, une telle volonté aurait dû mal à être défendue avec conviction sans accusation de récupération verte. Pour l'instant, les deux élus sont pour la construction de la future autoroute urbaine de l'Anneau des sciences et leurs dernières actions climatiques manquent d'ambition.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut