Deux Lyonnais parcourent l’Europe pour témoigner de l’accessibilité

Rudy, atteint d’une forme rare de myopathie, se retrouve en fauteuil roulant à l’âge de 19 ans. Avec son grand frère Julien, il anime le site Internet “Handilol”, pour donner une image positive du handicap moteur et partager des informations sur l’accessibilité dans les grandes villes de France et d’Europe.

Prague, Vienne, Bratislava et Budapest, voilà les destinations que les deux frères ont choisi de visiter et d'évaluer en termes d'accessibilité cet été. En ce moment, ils voyagent également dans le sud-ouest de la France pour actualiser leurs informations sur l'accessibilité des villes qu'ils visitent. En partageant leurs vidéos sur leur site Internet et sur Youtube, ils contribuent à leur échelle à prouver que le handicap n'empêche pas de se faire plaisir.

“Actuellement, on est dans le flou total au niveau de l’accessibilité”

En février 2005, la loi sur l'accessibilité donne dix ans aux établissements recevant du public (ERP) pour se mettre aux normes. "Comme vous avez pu le voir l'année dernière, s'il y a un report, c'est que malheureusement [cette loi] n'a pas été très bien suivie", estime Julien. En effet, des délais de trois à neuf ans ont été accordés.

"À chaque fois qu'on part quelque part, on passe un temps fou sur Internet, au téléphone et à envoyer des mails pour avoir des informations : que ce soit sur le transport, l'hébergement, etc. Souvent, on nous dit que tout est aux normes et une fois sur place ce n'est pas vrai. Tout le monde n'a pas la même notion de ce qu'est l'accessibilité", explique Julien.

Leur site permet à ceux qui veulent voyager en fauteuil roulant, aux parents avec une poussette, aux personnes âgées ou aux blessés temporaires de gagner un peu de temps en glanant des informations pratiques sur les destinations de leurs rêves.

"Quand on est handicapé, on n'a pas le droit à un imprévu." Julien souligne cependant que, sur les baromètres qu'ils établissent concernant les villes de France, les notes s'approchent toutes de 4/5, ce qui est plutôt bon dans l'ensemble. Le bémol concerne les commerces : environ un magasin sur deux ne serait pas accessible aux personnes en fauteuil électrique.

À Lyon, le Sytral tourne en rond

Si de très bons points sont attribués à l’accessibilité des lieux culturels à Lyon (80 % ne présentent aucun souci d'accessibilité selon les deux Lyonnais), la problématique de l'accessibilité dans le métro persiste. Seule la ligne D est accessible aux personnes en fauteuil. Pour utiliser les lignes A, B et C, mieux vaut oublier, ce qui fait 75 % des installations à l'accès quasi impossible dans le métro lyonnais.

Impliqués dans la commission accessibilité de la métropole, Rudy et Julien ont du mal à comprendre ce qu'il se passe au niveau du Sytral : "Ça tourne en rond depuis un bon moment et ce n'est pas normal. Ils ont acquis des palettes rétractables. D'abord, ils nous ont dit que celui qui devait les poser avait déposé le bilan. Ensuite, que celui qui a repris ne sait pas comment poser ce type de palettes. Dernièrement, on a eu une troisième explication. On ne sait plus trop quoi croire."

Pourtant, sur le site Internet du Sytral, à la rubrique Accessibilité, la promesse de rendre le métro accessible en 2015 avait bien fait espérer les deux frères. "Là, on n'y croit plus, franchement", déplore Julien.

Au départ de Handilol, coup de cœur de la métropole et promenade à Venise

Pour la première édition du concours "Only Lyon buzz", les deux frères tentent leur chance. L'objectif est de réaliser de courtes vidéos, originales et décalées, pour promouvoir la ville à l'étranger. Ils prennent le parti de montrer le handicap de Rudy et d'humaniser un Vélo’v. Le résultat est salué par le jury : un prix "coup de cœur" leur sera remis.

L'autre point de départ de l'aventure, c'est un voyage, en décembre 2011. Julien, l'aîné, explique : "Je suis amoureux de Venise, et je n'aurais jamais cru pouvoir emmener mon frère là-bas. En faisant des recherches, nous avons trouvé une collection de guides touristiques spécifiques pour les personnes en fauteuil. Tout était expliqué pour se débrouiller dans Venise en évitant les ponts et les obstacles." De quoi inspirer les deux frères pour la suite de leur aventure.

à lire également
L'aménagement cyclable le long de la future ligne de tramway T6 a déjà fait parler de lui à travers une série de photos qui montrait un best of du pire, une vidéo enfonce le clou. De son côté, le Sytral, qui est en charge de la maîtrise d'oeuvre, a déjà relevé les points qui seront améliorés rapidement d'ici la fin des travaux.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut