Collège de la Tourette : les élèves seront réaffectés selon l’Académie

La direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) a indiqué que, “selon des critères de proximité géographique, les 26 élèves qui ne peuvent être affectés à La Tourette seront affectés au collège Ampère (Lyon 2e) ou au collège Marot (Lyon 4e)”.

Depuis hier, les parents d’élèves des écoles Robert-Doisneau, Claude-Lévi-Strauss et Michel-Servet se sont vus refuser la possibilité de s'inscrire en 6e au collège de la Tourette.

Pour la DSDEN (qui est un service déconcentré de l'éducation nationale au niveau départemental), cette situation n'a rien d'anormal. En effet, les effectifs du secteur ont été supérieurs aux prévisions. De fait, le collège n’est pas capable d’accueillir l'ensemble des élèves du secteur pour la rentrée 2015.

"Face à ce constat, l’inspecteur d’académie, responsable de l’affectation des élèves, a recherché une solution qui, sans remettre en cause la sectorisation (du ressort de la métropole), permette d’offrir à la rentrée prochaine une affectation à tous les élèves concernés. Cette solution passe par la prise en compte du critère de la proximité géographique et consiste à proposer, pour les 26 élèves qui ne peuvent être affectés à La Tourette, une affectation au collège Ampère (Lyon 2e) ou au collège Marot (Lyon 4e)", ont-ils déclaré à Lyon Capitale.

Un collège qui propose des prestations attractives

Les parents souhaitent inscrire leurs enfants au collège de la Tourette pour plusieurs raisons. Premièrement, ce collège propose des classes bilangues anglais-espagnol, qui n'existent pas au collège Ampère. Ensuite, parce qu'il propose une qualité d'équipement et une réputation attractives.

Sur ce point, la DSDEN se veut rassurante : "Si nous pouvons entendre l’inquiétude des parents concernés, il convient de rappeler que les collèges Ampère et Marot sont des établissements de qualité portés par des équipes de direction et des enseignants dans lesquels les parents peuvent avoir toute confiance pour la prochaine rentrée. Les services de la DSDEN et les équipes des collèges concernés sont très attentifs à chacune de ces situations", a-t-elle indiqué.

Une DSDEN qui joue l’apaisement

Pourtant, si la situation ne présente rien d'anormal selon eux, les services prévoient des changements pour la rentrée 2016 : "Pour la rentrée scolaire 2016, les services de la DSDEN travaillent avec la métropole pour définir une nouvelle sectorisation qui évitera qu’une situation similaire ne se reproduise. Le collège St-Exupéry deviendra un collège de secteur à cette date, et les collèges Marot et La Tourette auront donc moins d’arrivées en 6e."

Pour certains parents, le refus d'inscription de leurs enfants serait aussi dû à l'inscription d'élèves venant d'écoles privées, attirés par la qualité de ce collège public. Là encore, les services de l'inspection académique préfèrent apaiser la situation : "Pour ce qui concerne la scolarisation des élèves venant du privé, ils peuvent de droit prétendre à une affectation dans le collège de secteur, au même titre que les élèves venant des écoles publiques.
Pour autant, le nombre d’élèves concernés est très faible et va en priorité être affecté au collège Marot.
Il n’y a aucun élève venant du privé qui soit affecté en 6e pour la rentrée prochaine au collège de la Tourette."

Une pétition a été lancée sur Internet par des parents d'élèves pour contester cette décision.

à lire également
One man show et duo de comédiens talentueux sont au programme du théâtre de la Croix-Rousse. La Loi des prodiges (ou la réforme Goutard) Les exemples de comédiens issus du milieu théâtral qui se lancent dans le one man show humoristique ne sont pas si fréquents. Mais si l’on considère les exemples de Jean-Rémi Chaize, […]
2 commentaires
  1. Tisule - 16 juin 2015

    Si cette situation n'a rien d'anormale, communiquer cette information aux élèves, aux parents, aux instituteurs, le jour même des inscriptions ne l'est pas ! On a à faire à des bouts de 11 ans qui passent de l'école au collège. On a à faire à l'organisation des familles. On a aussi une année de préparation foutue en l'air. Si la DSDEN ainsi que les collèges concernés sont si attentifs, expliquez-nous alors les raisons de ce plan de communication sans aucun sens ! c'est en début d'année civil qu'il aurait fallu travailler la dessus, pas en fin d'année scolaire. Vous auriez alors évité une belle bourde. Sinon, vous vous rappelez de la boule au ventre, votre tout premier jour au collège ? Merci pour eux !

  2. SophieV - 17 juin 2015

    Euuuhh la boule au ventre, c'est surtout l'attitude des parents qui en est responsable; des parents sereins et détendus ne communiquent aucune inquiètude à leur enfant. Il est tout à fait exact, à mon sens, que la SDEN aurait dû se préoccuper du problème en amont et que ce ' cafouillage' n'est pas très clair. Comment ont été choisis ceux qui ont pû s'inscrire ? La SDEN devrait travailler afin que tous les collèges aient la même qualité d'équipements et la même réputation attractive; toutefois les réputations ne sont pas toujours justifiées et j'ai quelques exemples en tête...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut