Campus de Bron : l’État donne son feu vert à Queyranne

Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a confirmé au président du conseil régional, qui l'avait sollicitée, que 12 millions d’euros de crédits seraient débloqués "dès les premières semaines de 2014" en faveur de la réhabilitation du campus de l'université Lyon 2 à Porte-des-Alpes, situé sur les communes de Bron et de Saint-Priest.

Ce projet, qui représente un investissement total de 23,48 millions d'euros (CPER* 2007-2013) – 14,77 millions apportés par l’État, 5,44 millions par la région et 3,27 millions par le Grand Lyon –, était attendu depuis longtemps.

Un campus de 14 000 étudiants

"Je me réjouis de cet engagement ferme du Gouvernement, attendu depuis de nombreuses années, en faveur d’un campus de 14 000 étudiants dont l’état et la situation exigent une mobilisation générale et urgente de l’État, des collectivités et de l’université Lumière-Lyon 2", a réagi Jean-Jack Queyranne.

"La région Rhône-Alpes tiendra ses engagements aux côtés de l’État", a ajouté le socialiste, qui s'apprête à présenter ce jeudi en assemblée plénière le budget 2014 de la région. 2,45 milliards, dont 45 millions de dépenses sont prévues pour l'enseignement supérieur ; la rénovation du campus en sciences sociales lyonnais viendra certainement s'ajouter à cette enveloppe.

* Contrat de projet État-région.

2 commentaires
  1. Sophie_Lyon - mer 18 Déc 13 à 8 h 12

    Il est temps, les batiments tombent en ruine ! je doute que celà soit suffisant d'ailleurs; il faudrait raser et reconstruire.

  2. FOurs - mer 18 Déc 13 à 11 h 33

    Oui le campus est dans un état digne du 1/3monde ! Toutefois, là encore le Grand-Lyon paie alors que ce n'est pas de sa compétence ! Le Grand-Lyon assume beaucoup de lignes budgétaires pour pallier les carences de l'état = d'où les impôts

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut