Oullin
© tim douet

Albanais : le village mobile d’Oullins en pleine installation

Oullin ()

© tim douet

Coup de chaud chez Forum Réfugiés. Les membres de l’association ne savent plus où donner de la tête alors même que la demande d’asile a doublé en un an dans le Rhône. Un demandeur sur deux présent en Rhône-Alpes vit à Lyon. 3 000 se trouvent actuellement en région, dont un millier vit à l’hôtel, et surtout 450 ne sont logés nulle part, par manque de places dans le dispositif d’accueil du Rhône.

La “guerre à boulets rouges” entre politiques

Des hommes, des femmes et des enfants qui dorment dehors, dans des squats ou des camps, à quelques jours du début du plan froid. Le premier souci pour Forum Réfugiés est de les loger dignement, comme le prévoit la loi, et non de compter les points dans la guerre à boulets rouges que se livrent les politiques, regrette-t-on à l’association. Forum Réfugiés, qui accompagne les demandeurs d’asile à Lyon, déplore la “surexploitation médiatico-politique de ceux installés sous le pont Kitchener actuellement. L’association gérera à partir du 15 novembre le village mobile d’Oullins.

demandeurs d'asile, Perrache, Lou Vandelle (2) ()

Pour rappel, Gérard Collomb, le maire de Lyon, a obtenu du tribunal l’expulsion des demandeurs d’asile du pont Kitchener le 16 octobre. Ces derniers seront expulsés sous peu. Ceux dont la demande d’asile est enregistrée pourront être accueillis au village mobile d’Oullins. Les autres, déboutés du droit d’asile et ceux qui ne sont pas demandeurs d’asile ne le seront pas.

Depuis la réquisition du terrain d’Oullins par le préfet, dimanche dernier, le maire (UMP) de la commune, François-Noël Buffet, voit rouge. Il refuse de recevoir les demandeurs d’asile et a remis mardi au préfet une pétition signée par 5 200 de ses administrés – et les signatures affluent, affirme-t-il. 400 ne seraient pas encore comptabilisées.

Oullin chantier© tim douet ()

© tim douet

Des travaux en urgence à Oullins

Alain Sitbon ()

Alain Sitbon de la société Dom'ici

Parallèlement, les bulldozers s’activent à Oullins. Il faut arracher les arbres, mettre à plat le terrain, explique Alain Sitbon, patron de la société Dom’ici, qui installera les bungalows prochainement. Avant cela, il faudra aussi acheminer les fluides (eau, électricité). Des travaux qui seront réalisés en un temps record, avant le 15 novembre, près de la future station de métro d’Oullins.

En tout, 50 unités de vie prendront place sur le terrain, sous 10 jours maximum. Chaque unité de vie, d’une capacité de 4 personnes, possédera douche et kitchenette, soit une capacité d’accueil de 200 places. Les bungalows seront acheminés par camion ces prochains jours.

Dom ici © tim douet_052 ()

© tim douet

D’ici là, les fonctionnaires de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) feront le relevé du nombre exact de demandeurs d’asile logeant sous le pont de Perrache. Le village mobile n’a pas vocation à accueillir que les demandeurs d’asile du pont Kitchener. Il sera ouvert aux 450 demandeurs d’asile en souffrance que compte l’agglomération. Il restera ouvert jusqu’au 1er avril, fin de la trêve hivernale.

4 commentaires
  1. sam69 - mer 30 Oct 13 à 11 h 36

    Super la nouvelle station et ses environs vont devenir un depotoir avant meme l inauguration car ces gens n ont aucun respect des hotes et les vols vont exploser

  2. cedoullins - mer 30 Oct 13 à 13 h 33

    'Le village mobile n’a pas vocation à accueillir que les demandeurs d’asile du pont Kitchener. Il sera ouvert aux 450 demandeurs d’asile en souffrance que compte l’agglomération. Il restera ouvert jusqu’au 1er avril, fin de la trêve hivernale.'Encore un mensonge. Le 'village' devait accueillir QUE ceux du Pont Kitchener. Et voilà qu'Oullins va accueillir toute la misère du monde.CONTRIBUABLE paye ET tais toi.Mobilisons-nous contre.Et ceux qui sont POUR n'ont qu'a en prendre 1 ou 2 chez eux....

  3. Marine - mer 30 Oct 13 à 18 h 29

    Moi je voudrais juste savoir : qui paie ????Car tous ces travaux ont un coût ? ; les locations des bungalows, l'eau, l'électricité, etc.... QUI VA PAYER ????

  4. Oulautre - mer 30 Oct 13 à 21 h 48

    Une question: pourquoi chaque ville ne gère-elle pas ses réfugiés sur son territoire ? Lyon dispose de grands terrains à Gerland, désservis métro eux aussi... Une deuxième: à Perrache le nombre de Réfugiés ( ils sont en guerre ?) a explosé jusqu'à remplir le site, à Oullins il y a 10 Ha...qui va empecher le developpement d'un bidonville autour des bungalows ? La Police ? J'espere bien que M.Carenco viendra toutes les semaines verifier la bonne gestion du village...et au printemps ?? Oulautre

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut