Affrontement OL-OM:minibus arrêté et 2 mises en garde à vue

Le minibus qui a heurté des supporters de l'OL sur une aire d'autoroute sur l'A7 a été intercepté dans la Drôme alors qu'il continuait sa route vers Saint-Etienne. Les 12 occupants du véhicule ont été placés en garde à vue, selon l'officier de communication de Gendarmerie de la région PACA.

Le peloton de gendarmerie de Malataverne a finalement arrêté le véhicule dans la Drôme, alors que celui-ci continuait son chemin pour se rendre à Saint-Etienne à l'occasion du match ASSE-OM. L'information vient de nous être confirmée par Richard de Rozas, l'officier en charge de la communication à la gendarmerie PACA contacté par Lyon Capitale ce samedi soir.

2 hommes en garde à vue

Le conducteur du minibus, qui transportait 11 passagers, a été placé en garde à vue, tout comme les 11 autres personnes. Un peu plus tard dans la soirée, l'AFP, citant une source proche de l'enquête, indiquait que deux hommes étaient maintenus en garde à vue et neuf autres personnes en audition libre, pour être interrogés par les gendarmes. A ce stade de l'enquête, il y a un "gros travail à faire en regroupant les témoignages, regarder les vidéos afin d'établir les responsabilités de chacun", nous a confié le gendarme. Il nous a indiqué qu'il y aurait 17 blessés dont 1 grave.

Tout en restant très prudent sur les chiffres, il nous a précisé que 80 supporters de l'OM et 150 de l'OL étaient sur place. Ils se sont retrouvés sur l'aire du "45e parallèle", à Bollène (Vaucluse) alors que les Marseillais se rendaient à Saint-Etienne pour le match ASSE-OM et que les Lyonnais revenaient de Nice, le match de ce samedi étant annulé et reporté à ce dimanche. La rixe s'est produite peu après 16 heures.

Plus tôt dans la soirée, le club de Jean-Michel Aulas avait communiqué son intention de se constituer partie civile. C'est le parquet de Carpentras qui est en charge de l'affaire.

à lire également
1 commentaire
  1. Kasneh - 18 mai 2013

    Croire que la violence ne concerne que le PSG aurait été d'une grande naïveté.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut