LC 714 p. 16

Affaires : changement d’époque pour la justice lyonnaise

LC 714 p. 12-13 ()

La justice lyonnaise est à un tournant. Des spécialistes des affaires financières ont pris leurs fonctions au parquet de Lyon. Une nouvelle configuration de la juridiction est en cours, laissant présager que, dans le domaine des affaires financières, des dossiers risquent de sortir.

Lyon Capitale-le mensuel de septembre dresse un état des lieux, rappelle les dernières affaires retentissantes, présente les nouveaux juges et fait le point sur les affaires qui inquiètent le pouvoir. Extraits.

“La décennie qui s’achève a vu se déliter les dispositifs de prévention, de détection, d’alerte et de répression de la corruption mis en place dans la période précédente”, relèvent les magistrats signataires d’un appel à agir contre la corruption publié dans Le Monde en juin dernier. La politique du chiffre a obligé la justice à ne pas concentrer ses efforts sur des investigations complexes nécessitant du temps et des moyens. Ainsi, à Lyon, pourtant 3e TGI de France, le procureur financier Dages-Desgranges, figure de la lutte contre la délinquance en col blanc, n’a pas eu à traiter de dossiers politico-financiers d’envergure.

Aujourd’hui, les juges sont de retour et prennent leur revanche, à Bordeaux, Lille, Marseille… Ce vent nouveau soufflera-t-il jusqu’à Lyon ?

En un an, la plupart des responsables du parquet et de la cour d’appel de Lyon ont quitté leurs fonctions, à l’instar de “Dages”, parti à la retraite. L’arrivée de Jacques Beaume comme procureur général et de Marc Cimamonti comme procureur de la République, deux spécialistes de la délinquance financière, laisse quelques raisons d’espérer. “Il faut s’attendre à ce que les affaires sortent”, pronostique un ténor du barreau lyonnais. (...)

Également au sommaire :

• La brigade financière traumatisée par l’affaire Neyret

• Corruption, le système d’alerte en panne

LC 714 p. 16 ()

Où en sont les affaires qui inquiètent le pouvoir : l’embauche du fils du maire au Sytral (2009), la suspicion de détournements de fonds et de corruption au Grand Lyon (2010), les pavés du tramway de Bordeaux (2010), le marché du chauffage urbain (2005), les contrats sur des terrains du port Édouard-Herriot (2008), et cette année la suspicion de détournement de fonds à la direction de la voirie du Grand Lyon ?

-----------------

Une enquête à lire dans Lyon Capitale-le mensuel n° 714, en vente en kiosques jusqu’au 27 septembre et dans notre boutique en ligne.

à lire également
Une conseillère de clientèle d'une banque à Lyon a été placée en garde à vue, elle est soupçonné d'avoir détourné au moins 150 000 euros, effectuant des virements vers son compte personnel. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut