45 écoles "apaisées", 7600 arbres plantés, 9 vergers, le premier bilan de la transition écologique à Lyon

Sylvain Godinot, 2e adjoint au maire de Lyon délégué à la transition écologique, a présenté ce vendredi le premier bilan, après un an, de la transition écologique souhaitée par la nouvelle majorité municipale.

"La transition écologique est un fil conducteur de notre action", explique Sylvain Godinot, 2e adjoint au maire de Lyon délégué à la transition écologique. La nouvelle municipalité, à Lyon, veut en faire un fer de lance de son action municipale. Des actions parallèles, transversales, toutes liées à ce sujet, capital. Près de 350M d'euros, à la ville, ont été fléchés sur les enjeux de transition écologique. Une quinzaine de postes ont été créés.

La transition écologique est de partout. Dans tous les domaines. "Il n'y a plus aucun marché qui passe par la ville sans que les critères de développement durable soient étudiés", explique l'adjoint. Les associations sportives, aussi, sont vivement poussées à étudier le sujet. "On a demandé des comptes aux banques auxquelles la ville de Lyon emprunte, savoir si elles étaient engagées dans la transition écologique", poursuit l'adjoint.

La mairie de Lyon veut aller vite

Un conseil de transition écologique a été mis en place tous les mois. Avec le maire et les maires d'arrondissement. La mairie de Lyon veut aller vite dans ce domaine, le plus vite possible. Avec notamment la rénovation dans le domaine des bâtiments, capitale dans le dérèglement climatique.

Sylvain Godinot a avancé plusieurs réalisations déjà réalisées par la ville depuis un an :

  • 45 apaisements d'écoles, sur plus de 200 que compte la ville (130 groupes scolaires).
  • 10 cours d'école végétalisées. Objectif de 100 à la fin du mandat.
  • 7600 arbres plantés depuis le début de mandat
  • 9 vergers municipaux
  • 3000 arceaux vélos supplémentaires

"On n'est pas anti-voiture, demain il y aura encore des voitures à Lyon. Il n'y aura juste plus nécessité d'être propriétaire", ajoute Godinot, avec notamment le développement à Lyon des services d'autopartage.

ZFE, Voies Lyonnaises, ville 30, piétonisation

Le domaine des transports et des mobilités a aussi été mis en avant par l'adjoint aux mobilités à la ville, Valentin Lungenstrass. "On a besoin d'espace en ville, de partager différemment l'espace. D'un meilleur partage de la voirie, de réduire la place de la voiture en ville. Rendre plus facile la marche à pied, l'usage du vélo", souligne-t-il.

Dans ce cadre, la ville de Lyon partage totalement la vision de la Métropole. Avec le renforcement de la zone à faibles émissions, le développement des Voies Lyonnaises. Lyon, évidemment, la ville-centre, la ville-coeur, y aura une place très importante. Toujours dans cette logique, Lyon va aussi passer en ville 30 en 2022. L’essentiel des voiries, la totalité ou presque, sera à 30km/h, sauf certains axes très circulant qui resteront à 50. La piétonisation va également se poursuivre et s'amplifier.

Pour tout savoir sur les "Voies Lyonnaises", retrouvez notre décryptage ICI.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut