velo mobile
@ Thomas Coudert

24h à l'assaut des pistes cyclables du Grand-Lyon

@ DR

@ Pierre à son arrivée

LIVEBLOGGING - Pendant 24h, Pierre Delorme a poussé le pédalier à bord de sa vélomobile sur les 400 km de pistes cyclables du Grand-Lyon de mercredi 30 mars à jeudi 31 mars, même heure. Son but : faire connaître les problèmes quotidiens des personnes qui se déplacent en modes doux dans l'agglomération. Lyon capitale a suivi ses pérégrinations heure par heure. Compte-rendu.

09h, jeudi 31 mars : Pierre Delorme arrive en Vélomobile au tribunal de grande instance de Lyon, rue Servient à Lyon 3e. Il se rend écouter la lecture du délibéré de son jugement dans l'affaire de sa contravention au Parc de la Tête d'or, le 30 avril 2010. Et les juges ne l'ont pas épargné. Le défenseur des Modes doux écope de 35 euros d'amende pour avoir roulé seul, à 8h15 du matin un jour de semaine, à bord de son vélo couché, au parc de la Tête d'or. Sa vitesse, par la Police du Parc, a été jugée "excessive". Sans plus de précision. Un jugement qui devrait faire jurisprudence et qui signifie, en tous cas, que les quadricycles ne devront plus rouler à l'avenir dans le parc à plus de 10km/h. Pierre a décidé de ne pas contester le jugement "pour ne pas encombrer les tribunaux".

En revanche, son association "Modes doux" a décidé de lancer une souscription. Elle appelle toutes les personnes qui souhaitent soutenir Pierre à lui envoyer un chèque de 1 centime, quand il en aura reçu 3500, il ira régler son amende auprès du percepteur.

08h jeudi 31 mars : Fin du périple rue Mazenot à Lyon 3e. Après 24h sur les pistes cyclables du Grand-Lyon, Pierre Delorme a parcouru 402 kilomètres. Son objectif est donc atteint. Rappelons que la barre des 400 km était importante pour Pierre, puisque selon le Plan Modes doux du Grand-Lyon, établit en 2005, l'agglomération lyonnaise compterait à ce jour 400 km de pistes cyclables et autres voies accessibles aux modes doux.

05h jeudi 31 mars : Ravitaillement à Meyzieu.

01h45 jeudi 31 mars : Pierre Delorme franchit le cap des 300 kilomètres.

00h45 jeudi 31 mars : Pierre Delorme atteint Villefranche-sur-Saône.

23h mercredi 30 mars : Ravitaillement prévu rue Mazenot à Lyon 3e.

20h mercredi 30 mars  : Pierre Delorme fait un arrêt symbolique devant le Grand-Lyon. Rappelons que c'est bien la communauté urbaine qui finance le plan Modes doux du Grand-Lyon. Pierre en profite pour retrouver des amis et membres de l'association Modes Doux qu'il a fondé avec Christophe Quiniou. A cette heure, son compteur affiche le nombre de 170 km parcourus environ. Il est à la moitié de ses 24h à vélo et il lui reste encore 230 km à parcourir en 12h, s'il veut atteindre son objectif des 400km.

Il connait malheureusement quelques problèmes techniques d'alimentation électrique qui le contraignent à espacer ses messages postés sur Twitter et Kweeper depuis le début d'après-midi.

17h mercredi 30 mars : 3e ravitaillement, rue Mazenot à Lyon 3e.

16h15 mercredi 30 mars : Pierre Delorme est interviewé par France 3 Rhône-Alpes et TLM au centre ville de Lyon.

15h05 mercredi 30 mars : Pierre est dans les Pentes de la Croix-rousse. Il roule sur le double-sens cyclable de la rue Romarin lorsque nous lui téléphonons. le double sens cyclable de la rue Romarin est "encombré au maximum par les voitures" se plaint le cycliste. "La largeur n'est pas suffisante", estime-t-il. Sur sa condition physique à l'instant où nous l'appelons, le sportif dit cependant "péter la forme". Il est sur le point de franchir le cap des 100 km parcourus.

14h mercredi 30 mars : Pierre Delorme se trouve place Bellecour dans le 2e arrondissement.

13h mercredi 30 mars : Pierre Delorme roule dans le 6e arrondissement de Lyon. Température de l'air : 16°C, taux d'humidité : 52 %. Il a froid aux pieds mais ce n'est pas à cause du temps, nous explique-t-il. Pierre a les pieds "comprimés à cause de l'effort".

11h55 mercredi 30 mars : 2e pause, ravitaillement : Pierre fait une pause et déjeune chez des amis à Villeurbanne. Il reprend la route à 12h40.

11h15 mercredi 30 mars : Première avarie. L'une des trois roues de la vélo-mobile crève, Pierre Delorme doit s'arrêter pour réparer. Il repart 10 minutes plus tard.

11h mercredi 30 mars : Pierre Delorme arrive dans le centre ville de Lyon.

10h mercredi 30 mars : 1er ravitaillement

9h42 mercredi 30 mars : Pierre Delorme passe devant la mairie de Saint-Priest, 14 place Charles Ottina. Il dit avoir parfois du mal à se frayer un chemin parmi les voitures, malgré les voies accessibles au modes doux de la commune.

9h mercredi 30 mars : Pierre Delorme est à Saint-Priest, 2 rue de Savoie au siège de l'entreprise Decaux où il rencontre les responsables. Ces derniers sont à l'origine du système de location de vélos urbains, vélo'v, en collaboration avec le Grand-Lyon.

@ Thomas Coudert

@ Thomas Coudert

8h mercredi 30 mars : Pierre Delorme s'élance des Berges du Rhône :
Parti à 8h des quais du Rhône, non loin de son domicile, Pierre Delorme, Lyonnais de 41 ans, s'élance ce mercredi matin pour un périple de 24h à bord de son vélo-couché recouvert d'une coque  : la vélomobile, ramenée de Hollande en mars 2010.

Sorte de Jack Bauer du vélo, le Lyonnais a pour objectif d'emprunter un maximum de pistes cyclables du Grand-Lyon d'ici le lendemain, même heure. Il retransmet, à l'aide de son Smartphone, des informations, heure par heure, sur le site Lyoncapitale.fr (voir photos ci-dessous) et sur le Twitter de son association "modes doux". Son objectif est de faire mieux connaître les problèmes quotidiens des personnes qui se déplacent en modes doux.

Visionnez aussi : la vidéo du départ de Pierre Delorme mercredi 30 mars à 8h

Lire aussi : Pourquoi Pierre Delorme va rouler 24h ?
La vélomobile jugée pour excès de vitesse

à lire également
métro
Dès le 22 octobre, les régulateurs du réseau métro entameront une grève qui pourrait durer jusqu'à la fin de l'année. Pour le gestionnaire du réseau, Keolis, cette grève est "incompréhensible", certaines revendications ayant déjà été obtenues. 
4 commentaires
  1. Binach - 30 mars 2011

    Très belle initiative, bravo !

  2. Contribuable Lyonnais - 30 mars 2011

    Sur la 4e photo, ne serait-ce pas la laguna municipale dédiée au 1er adjoint ?

  3. FOurs - 30 mars 2011

    bonne initiative, bravo, à renouveler p-ê lors de la Journée du Vélo en septembre, non ? Cela ferait un défi aux élus et aux responsables des pistes cyclables. Surtout qu'en sept 2011 on devrait voir et suivre le nouveau plan cycliste du Grand-Lyon, non ? je n'ai pas bien compris l'itinéraire, de notre courseur de la semaine : le reporter pourrait-il revoir cela en compte-rendu svp ?

  4. Elodie - 30 mars 2011

    Il va aussi prendre en photo les cyclistes qui grillent les feux rouges?

  5. pascal_38000 - 31 mars 2011

    Essai

  6. quidam - 5 avril 2011

    Très bien vus. Pour vus que les politiques lyonnais prennent un peut plus en compte le mode de déplacement alternatif comme le vélo qui et non polluant, aucun bruit, facile a garer... Enfin on en est loin quand on vois que cet homme se prends un PV pour excès de vitesse, la police municipale n'a vraiment rien d'autre a faire!!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut