rivalta
Bernard Rivalta © Tim Douet

2014-2020 : les projets pro-métro de Rivalta, épisode 3

Le président du Sytral a esquissé ce jeudi ce que serait son 3e mandat. Priorité est donnée au métro, avec un renouvellement du matériel roulant et un prolongement de la ligne B jusqu’aux hôpitaux sud. Autre projet évoqué : l’extension du T1 jusqu’à Mermoz ou l’hôpital Édouard-Herriot.

Fin de mandat au Sytral. Le président, Bernard Rivalta, présentait ce jeudi un budget primitif en recul de 3,6 % pour l’an prochain. Ce sont en particulier les investissements qui baisseront (de 15,4 %), preuve que le syndicat de transport attend son nouvel exécutif tiré des municipales pour s’engager sur de nouveaux projets. Comme l’a exprimé Michel Sangalli, le maire de Couzon-au-Mont-d’Or, "demain, les nouveaux élus vont partir sur des bases nouvelles".

Malgré la crise, les recettes vont progresser, que ce soit les recettes billetterie (219,2 millions d’euros, +2,6 %) ou le versement transport (272,7 millions, +2,9 %). Indicateur de bonne gestion, le ratio recettes/dépenses atteint 54,2 % – presque un record pour le Sytral. Comme l’a honnêtement expliqué le président Rivalta, ces bons comptes ont été acquis au long cours par une augmentation du taux de versement transport, le dynamisme économique de l’agglomération, une participation des collectivités locales désormais indexée sur l’inflation et une hausse continue des tarifs.

Rames allongées pour la ligne D, automatisation de la ligne B

Selon ses calculs, le prochain président, qui pourrait bien être le même, pourra réaliser un milliard d'investissements. Bien qu’il n’aura pas à battre campagne (l’élection ayant lieu au 3e degré), Bernard Rivalta a esquissé son programme 2014-2020. Sa priorité irait à la rénovation du matériel roulant sur les rails de métro, pour un montant de 400 millions d'euros. Les rames de la ligne B iraient sur la ligne A, pour "concentrer les mêmes problèmes sur la même ligne". Le métro B serait automatisé, avec de nouveaux véhicules. Deux nouveaux wagons seraient aussi accrochés aux rames du métro D, allongées. Après deux mandats surtout consacrés au développement du tram, le réseau métro se taillerait décidément la part du lion, puisque Bernard Rivalta songe à prolonger la ligne B vers les hôpitaux sud et l'Anneau des Sciences – un projet pour lequel des études vont être lancées très bientôt.

Rivalta raille le métro de Havard

Ce jeudi, le président du Sytral a sorti du chapeau l'extension du T1 (qui va arriver à Debourg en février), jusqu'à "Mermoz ou l'hôpital Édouard-Herriot". Ce projet viendrait desservir une zone blanche des TCL, le secteur Moulin-à-Vent/route de Vienne, et offrir une connexion avec la ligne T4. Il constituerait le prélude à la ligne circulaire A7 (Doua/Gratte-Ciel, Gerland), tant réclamée par l’écologiste Béatrice Vessiller. Enfin, le président du Sytral a réaffirmé sa volonté d'améliorer la ligne C3 par son passage en site propre plutôt que par la construction d'un tramway. "Si on développe les lignes circulaires, il faut arrêter de développer les lignes vers l'hypercentre", a-t-il philosophé. Pour bien montrer qu’il était aussi, à sa façon, en campagne contre Michel Havard, il a balayé le projet du candidat UMP de relier Saint-Paul à la Part-Dieu en métro, un chantier à "un milliard d'euros" selon lui – "Si on fait ça, ça veut dire qu'on fait rien d'autre dans le mandat". Il s'est aussi demandé où le chantier pourrait être organisé, considérant la taille de la base vie à Gerland pour le prolongement vers Oullins. "Il faut sortir des millions de mètres cubes par camions."

Dans un concert de louanges d’un comité syndical en crise de rivaltomania, Béatrice Vessiller a été la seule à esquisser un contre-programme : un tramway à la place des bus C3, l'amélioration du service de transport vers le campus de Bron par le T2, le lancement des lignes circulaires A7 et A8 (Vaulx-en-Velin/Vénissieux) et une desserte des hôpitaux sud en tramway.

à lire également
15 commentaires
  1. Bernard - 20 décembre 2013

    Mr Rivalta aime bien répeter que 'le métro c'est pour 300 000 voyageurs/jour, le tramway pour 100 000, le trolley pour jusqu'à 80 000'. L'argument chiffré lui permet de refuser le tramway sur le trajet C3. Mais d'en construire vers le grand stade, puisqu'un jour de match il faudra transporter 100 000 personnes. Qui aurait cru que le raisonnement valait même si cette fréquentation ne survenait que 30 soirées par an ?

  2. Bernard - 20 décembre 2013

    Mais je suis d'accord avec Mr Rivalta sur le métro entre St Paul et Part-Dieu : c'est une élucubration absolue. Par contre, je proposerais d'utiliser les rails sur la rue Servient comme amorce d'une nouvelle ligne de tramway : Presqu'ile / Pt Wilson / Servient / Part Dieu / Pompidou / Place Ferrandière / av St Exupery / Av Jean Jaures (de Villeurbanne) / Pl Grandclément./ ... Cela soulagerait peut être les trolleys sur C3 ?

  3. Kasneh - 20 décembre 2013

    Idem pour le métro St Paul Part-Dieu. Cher, bien sur mais plus qu'utile au vue de ligne C3 saturée. Cette ligne de bus la plus longue du réseau et la plus chargée ne peut et ne pourra rendre le services demandés. Ceux qui la prenne régulièrement savent de quoi il parle.

  4. Bernard - 20 décembre 2013

    La difficulté du métro de St-Paul à Part-Dieu, ce n'est pas seulement question de finances : Techniquement, ce serait un chantier de folie, pouvant subir toutes les dérives en durée de travaux (et bien sûr d'argent). Et du coup, tous les autres secteurs de l'agglomération attendraient en vain l'amélioration du service.

  5. blabla0 - 20 décembre 2013

    dit comme cela, ça me semble résoudre tous les problèmes actuels des lignes de métro ça serait parfait en améliorant la déserte du campus de Lyon 2 à bron et en rallongeant le métro C, mais j'ai l'impression que tout le monde l'oubli'Enfin, le président du Sytral a réaffirmé sa volonté de remplacer C3 par des trolleybus et non un tramway' ==> c'est déjà un trolleybus, non? ou ça veux juste dire que la ligne restera avec ce type de matériel?

  6. Sphinx03 - 20 décembre 2013

    Les C3 ne sont-ils pas déjà des trolley bus?

  7. bibi le vert - 20 décembre 2013

    Les C3 sont déjà des trolleybus à mon avis erreur du journaliste ou quoi que Rivalta ne prend jamais les transports enfin si pour les inaugurations pour le tramway cela me parait difficile sur certain quartier notamment le cour Lafayette enfin tout reste possible par contre le métro Saint Paul Part Dieu c'est une folie qui est ridicule concernant l'allongement du métro C n'est ce pas blabla0 c'est impossible au niveau matériel ou alors il faut rajouter des rames et la c'est pas gagner

  8. FOurs - 20 décembre 2013

    •Bon article. Il y a aussi l'entrevue sur TLM du même Rivalta qui reprend tous ces élèments. •si l'on fait un métro st-Paul/Part-Dieu, il faut qu'il aille jusqu'au 7-Chemins par les hôpitaux-Est et la route de Genas, pcq là aussi il y a des problèmes de circulation. •que dire de la circulation alternée des véhicules en 2014, sans augmentation de l'offre de transport public ? •Avis aux électeurs : reconduire l'équipe de G.Collomb c'est prolongé le système du SYTRAL = un état dans l'état !

  9. Fabien - 20 décembre 2013

    @bibi le vertVous avez raison, c'est une erreur de ma part. Le trolleybus existe déjà, il s'agit de son passage en site propre. Merci de votre vigilance.

  10. lyonnais - 20 décembre 2013

    Le travail bien fait n'est plus à retoucher alors que des minis trams, mini C3, ext.... eux sont à retoucher toutes les deux décennies...C'est ce que vous voulez @Bernard ? Avec toutes les dépenses qui vont avec ?Surtout que les € de demain seront encore plus cher!

  11. Bernard - 20 décembre 2013

    Et vous, @Lyonnais, vous voulez quoi ? Car si vous critiquez bien tout ce qui est proposé, quand il s'agit de suggerer des projets réalistes, faisables avant 2050, RIEN. Faut il vous rappeler que les belles choses inscrites dans le Plan à Moyen Terme de transports de Michel Noir en 1989 (1ère année de son mandat de Maire) sont tombées à l'eau dès 1990 (2ème année de son mandat) ? Ce ne sont pas les ennemis politiques de M.NOIR qui ont coulé ces 'belles rêveries', juste la dure réalité.

  12. lyonnais - 20 décembre 2013

    Hahaha Bernard,C'est pour cela que Collomb et ces acolytes lance ce même projet rebaptisé d'un autre nom aujourd'hui après l'avoir combattu en 89 aider de mous issus de la dite majorité de l'époque.Le problème est que l'équipe Collomb fait très mal le copier/coller!

  13. Le Canut de Lyon - 26 décembre 2013

    Comment peut-on reconduire Rivalta dans ses fonctions, alors même qu'il est le symbole de tout ce qui est pourri en politique ? Il s'est accordé une paye somptueuse et illégale qu'il n'a remboursé qu'après la faillite de tous les artifices juridiques qu'il pouvait mettre en oeuvre, il a été un élu simultanément sur Villeurbanne et Vénissieux, et en plus, c'est lui qui avait mis en place les appels d'offre 'au juste prix', où c'était celui qui donnait le même prix que ses services qui gagnait !

  14. Le Canut de Lyon - 26 décembre 2013

    Sérieusement, les lyonnais, vous aimez être pris pour des pigeons, ou vous êtes aveugles ?

  15. achille - 15 janvier 2014

    La ligne C3 v

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut