2013 : Marseille sera capitale européenne de la culture en 2013, Lyon rentre penaude...

Le jury européen qui décidera qui de Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse, sera capitale européenne de la culture en 2013, a déjà reçu Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux, en ouverture de bal hier après-midi, suivi de Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille. Gérard Collomb (PS) et l'équipe lyonnaise soutiennent leur dossier épais de plusieurs centaines de pages ce matin dès 8 heures 30. Toulouse et son maire PS Pierre Cohen seront les derniers à défendre leur candidature, avant le déjeuner. Le jury se laisse donc l'après-midi pour délibérer. Et c'est Christine Albanel, ministre de la Culture, et Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, qui se chargeront de rendre publique cette décision très attendue, lors d'une conférence de presse à 17 heures 30. Le résultat et les réactions en direct du ministère de la Culture, aujourd'hui, sur lyoncapitale.fr.

9 heures 30 : La délégation lyonnaise est en ce moment en pleine action. Une partie de l'équipe est partie hier soir à Paris, dont les principales auteures du dossier, Nelly Gabriel, ancienne journaliste et coordinatrice des textes, ainsi qu'Anne Grumet, chargée du projet. Ce matin, Gérard Collomb, maire de Lyon, a le premier pris la parole pour défendre le dossier lyonnais auprès du jury, suivi de Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes. Najat Vallaud-Belkacem, adjointe déléguée aux grands événements et à la jeunesse est elle aussi prévue dans les interventions lyonnaises, tout comme son homologue chargé de la Culture, Georges Képénékian. Pour l'aspect plus 'artistique' du dossier, Lyon compte sur Jérôme Delormas, le directeur artistique de la candidature, Vincent Carry, conseiller et par ailleurs coordinateur de Nuits Sonores, Thierry Frémeaux, directeur de l'Institut Lumière, le chorégraphe Mourad Merzouki et, enfin, Karine Sauze Dognin, représentante de l'industrie des loisirs numérique pour Lyon 2013. Après la série d'arguments exposés au jury, une heure d'échange et de questions-réponses est prévue. Juste avant la prestation toulousaine.

15 heures : Les internautes de Lyon Capitale en statu quo. 40 % d'entre eux estiment aujourd'hui que Lyon a des chances de remporter le titre, et une exacte même proportion pense que Lyon ne pourra pas être désignée. Quasi 20 % d'entre eux voient aussi Lyon perdante, mais ils n'incriminent pas la qualité du dossier. Pour eux, Lyon ne sera pas désignée tout à l'heure pour des raisons politiques. Jusqu'à il y a encore quelques jours, les internautes dans une forte majorité ne croyaient pas au dossier présenté ce matin par l'équipe lyonnaise.

15 heures 30 : Débriefing pour l'équipe de Lyon. La soutenance 's'est bien passée', le jury a été 'très attentif', et tous les intervenants lyonnais ont fait preuve de 'solidarité'. La prestation a donc été, selon la délégation, 'bien rythmée', et 'fluide'.

15 heures 50 : Les quatre villes candidates ont rendez-vous à 16 heures 30 au ministère de la Culture pour entendre le verdict, qui ne sera dévoilé aux journalistes qu'une heure plus tard. Gérard Collomb ne sait pas encore s'il restera ou non à la conférence de presse, sa décision dépendant sans doute du résultat.

16 heures 35 : Georges Képénékian, Najat Belkacem et Vincent Carry sont descendus d'un taxi, rue de Valois, et viennent de partir en direction du ministère. L'atmosphère est tendue : 'je ne vis pas les meilleures heures de ma vie', glisse Vincent Carry. Rien n'a encore filtré. Les portes du ministère ne s'ouvriront pas aux journalistes avant un bon quart d'heure. Petite info : aucune ville ne serait sortie de sa prestation orale totalement réjouie et confiante quant à son sort.

17 heures : haute surveillance dans le hall du ministère de la Culture. Lyon Capitale a réussi à se faufiler un peu en avance avec les équipes télés dans le salon où se tiendra dans une demi-heure, si personne n'a fait de crise cardiaque d'ici là, la conférence de presse de Christine Albanel. La ministre est censée être actuellement au téléphone avec les quatre maires des villes candidates. Aucun moyen d'avoir le résultat pour le moment, les fonctionnaires saluent poliement mais restent muets devant les questions empressées des journalistes.

17 heures 15 : Le nom de Marseille circule dans le salon...

17 heures 20 : Le nom de Marseille est confirmé avant même que la ministre fasse son annonce. 'C'est Marseille, comme prévu... Malheureusement', confie Jérôme Delormas.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut