2007 : l'année à tiques

Le problème, c'est que ces parasites peuvent être porteurs de la redoutable maladie de Lyme.

L'année 2007 risque d'être une année à tiques s'inquiètent les experts. L'hiver doux a été favorable aux rongeurs, grand réservoir de ces parasites. Mais, c'est bien connu, les tiques attaquent aussi les animaux de compagnie et ne rechignent pas aux grands repas sanguins sur chaire humaine. Méfiance, ces parasites peuvent être porteurs de redoutables virus, en particulier de la maladie de Lyme. Or Rhône-Alpes fait partie des trois régions françaises tempérées et boisées les plus concernées par cette pathologie. Le problème est d'ailleurs pris très au sérieux par les autorités sanitaires qui ont mis en place une surveillance de la maladie sur trois départements tests en Rhône-Alpes. "Nous souhaitons évaluer s'il y a une augmentation de l'incidence de cette maladie", explique Nathalie Encrenaz de la Cellule Inter-régionale d'épidémiologie Rhône-Alpes. Transmise par une morsure d'une tique contaminée par la Borrélia, la maladie se déclare par un érythème sur la peau. Un anneau rouge apparaît deux à trente jours après la morsure. Un traitement antibiotique permet de supprimer l'infection mais s'il n'est pas donné précocement des complications peuvent survenir : des atteintes articulaires, neurologiques (méningée, paralysie faciale) et plus rarement cardiaques. D'où l'importance d'identifier rapidement une tique, ce qui est parfois rendu difficile lorsqu'elle est située sur le cuir chevelu.

Le réchauffement climatique en cause

"Après une sortie à risque dans une forêt ou un jardin, il faut vérifier si on n'a pas de tique et l'enlever à l'aide d'une pince. Contrairement à certaines pratiques, il ne faut surtout pas utiliser d'huile ou d'éther qui provoqueraient la régurgitation de la tique", poursuit Nathalie Encrenaz. Des mesures de prévention peuvent aussi être prises par le port de vêtements longs ou l'utilisation d'un répulsif. Année 2007, année des tiques ou pas, les spécialistes redoutent surtout que le problème prenne de l'ampleur avec le réchauffement climatique. Encore lui !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut