© Tim Douet

183 comprimés d'ecstasy, il explique vouloir faire venir sa famille à Lyon

La police a interpellé à Villefranche-sur-Saône un individu de 37 ans en possession de 183 comprimés d’ecstasy. Il a expliqué qu'il souhaitait faire venir sa famille en région lyonnaise.

Vendredi 16 novembre, à proximité du centre pénitentiaire de Villefranche-sur-Saône, la police repère une voiture. Selon nos confrères du Progrès qui rapportent cette affaire, les forces de l'ordre vont interpeller les deux personnes présentes à l'intérieur du véhicule : un Réunionnais de 37 ans, et un Kosovar de 31 ans.

Les policiers découvrent également 183 comprimés d'ecstasy, une balance de précision, ainsi que 12 grammes de résine de cannabis. L'homme de 37 ans explique être allé chercher la drogue à Lyon et qu'il s'agissait de sa consommation personnelle. Père de sept enfants, il souhaitait faire venir sa famille, actuellement à Paris, en région lyonnaise. L'individu a également cherché à dédouaner son passager qu'il aurait pris en stop et à qui il lui aurait demandé de cacher la drogue sur lui. Jugé, l'homme de 37 ans a écopé de six mois de prison ferme, le tribunal a estimé que la quantité d'ecstasy saisie étaient disproportionnées pour une consommation personnelle. Le deuxième homme a écopé de deux mois de prison.

à lire également
Les deux journées d'expérimentation de piétonnisation en semaine à Lyon auront permis de livrer un constat implacable : à l'inverse des samedis, ce mercredi et jeudi, les piétons n'étaient pas les bienvenus au milieu de la route. Les conducteurs n'ont pas lâché leur domaine.
1 commentaire
  1. Galapiat - 21 novembre 2018

    Non seulement pas de venues des familles à Lyon , mais pour le kosovar expulsion immédiate.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut