Brasserie Fond Rose : le mini "Ouest" de Paul Bocuse

Paul Bocuse vient de transformer le domaine de Fond-Rose, à Caluire, pour en faire une brasserie haut de gamme. En résumé : L'Ouest en plus intimiste. Rien à redire.

A 86 ans, et à la veille du 14e Bocuse d'Or - LE concours mondial de la cuisine qui se tiendra à Lyon les 29 et 30 janvier prochains -, Paul Bocuse ouvre une nouvelle brasserie. Fond Rose. La 16e du groupe. Au lieu et place de l'ancienne Auberge de Fond-Rose, tenu depuis 1997 par son homologue Meilleur ouvrier de France Gérard Vignat.

Une grande salle à la déco plutôt contemporaine signée de l'inévitable Vavro, avec cuisines ouvertes (15 cuisiniers) et vue sur le parc aux essences centenaires.

Au menu : une cuisine très bocusienne avec quelques belles spécialités "Fond Rose" comme la bisque d'écrevisses (petites quenelles de brochet et queues d'écrevisses), les escargots de Bourgogne au beurre persillé, le fond d'artichaut et champignons boutons à la Grecque ou les aiguillettes de canette des Dombes rôties.

Prix : 21,30 euros (entrée et plat du jour ou plat du jour et dessert) / 24,90 euros (entrée, plat du jour et dessert)

Fond Rose
25, chemin de Fond Rose
69300 Caluire
04 78 29 34 61
www.nordsudbrasseries.com

> La critique complète est à lire dans le numéro de janvier de Lyon Capitale (en vente en kiosque dès le 21 décembre).

à lire également
Andrea Petrini © Tim Douet
Entretien avec le journaliste italien – vivant entre deux avions à la Croix-Rousse – Andrea Petrini, critique culinaire proclamé “God of food” par les magazines Vogue et Time, ancien chairman pour la France du World’s 50 Best Restaurants et impresario du collectif de chefs avant-gardistes Gelinaz!
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut