Euro 2016 - Lyon : qui sera l’adversaire de la France au Parc OL ?

C’est désormais certain, l’équipe de France de football va jouer sa 8e de finale à Lyon après son match nul (0-0) contre la Suisse. Si on ne connaît pas encore l’adversaire, on sait déjà qu’il s’agira du 3e du groupe C, D ou E. Mais comment fonctionne ce nouveau système et qui sera le prochain adversaire de la France ? On vous explique tout.

supporters de l'équipe de France

© Tim Douet

Mais qui sera l’adversaire des Bleus, dimanche 26 juin à 15h, au Parc OL ? À peine la question est posée que se pointe déjà l'épineux problème des modalités de désignation du meilleur troisième. Eh oui, en passant de 16 à 24 équipes, les quatre meilleurs sont qualifiés pour les huitièmes de finale.

Comment sera désigné le meilleur troisième ?

Avant de parler du mode de désignation du prochain adversaire de l'équipe de France, il faut se pencher sur les critères de classement des troisièmes de groupe. Cinq critères vont entrer en jeu. Premièrement, le nombre total de points obtenus. Deuxièmement, la différence de buts générale. Si cela ne suffit pas, le nombre total de buts sera pris en compte, puis le classement du fair-play et enfin le classement UEFA des équipes, qui est défini en fonction des résultats des sélections en matchs officiels.

Comment la France va-t-elle connaître son adversaire ?

Euro 2016 : tableau du choix des meilleurs 3e pour les 8e de finale

© UEFA
Euro 2016 : tableau du choix des meilleurs 3e pour les 8e de finale

Non, il n'y aura pas de tirage au sort. Avant la compétition, l'UEFA a préparé une grille prédéfinie où un adversaire est attribué en fonction des quatre meilleurs troisièmes qui se qualifieront (tableau ci-contre). Par exemple, si les quatre meilleurs sont ceux des groupes A, B, C et D, la France jouera contre le 3e du groupe C.

Bon, du coup, qui sera l’adversaire de la France ?

De base, la France a 60 % de chance d'affronter le 3e du groupe C (qui comprend l'Allemagne, l'Ukraine, la Pologne et l'Irlande du Nord). Elle a aussi 20 % de chance d'affronter le 3e du groupe D (composé de l'Espagne, la République tchèque, la Turquie et la Croatie) et autant de chance de rencontrer le 3e du groupe E (qui comprend la Belgique, l'Italie, la République d'Irlande et la Suède).

Les hypothèses du groupe C

Dans le groupe C, qui serait notre adversaire le plus probable, l'Ukraine est déjà éliminée. Avec zéro point, les Ukrainiens pourraient revenir à trois points comme l'Irlande du Nord, mais resteraient derrière cette nation à cause de la différence de buts particulière après leur défaite 2-0 contre les Irlandais. L'adversaire de la France serait donc l'Allemagne, la Pologne ou l'Irlande du Nord. Ces derniers affronteront les Allemands tandis que la Pologne affrontera l'Ukraine. Malgré des supporters fantastiques, les Irlandais devraient souffrir face aux champions du monde en titre. Dans le même temps, la Pologne, qui a montré de belles choses jusqu'ici, pourrait profiter de la démobilisation de l'Ukraine pour l’emporter ou assurer un match nul.

Hypothèse du 3e le plus probable : Irlande du Nord (Ils seraient une nouvelle fois les bienvenus à Lyon pour nous faire entendre l'hymne officieux de l'Euro 2016, Will Grigg's on fire)

 

Les hypothèses du groupe D

Dans le groupe D, la première place va se jouer entre la Croatie et l'Espagne. Dans le même temps, la Turquie affrontera la République tchèque pour espérer accrocher la troisième place alors que les Tchèques pourraient revenir sur la Croatie en cas de défaite de ces derniers contre nos voisins ibériques. Espagne et Croatie ont pour le moment montré de belles choses. Un match nul serait un moindre mal pour les deux formations, même si une première place est synonyme d'un calendrier plus favorable pour la suite. Dans le même temps, la République tchèque serait assurée d'être 3e avec un match nul. Cependant, avec deux points, elle ne serait pas parmi les quatre meilleurs troisièmes. Donc, une victoire sera obligatoire pour elle.

Hypothèse du 3e le plus probable : République tchèque ou Turquie

Les hypothèses du groupe E

Dans ce groupe, l'Italie étant assurée de terminer première, la troisième place peut encore se jouer entre trois équipes : la Belgique, la Suède et la République d'Irlande. Avec trois points et une victoire probante (3-0) contre la République d'Irlande, les Belges font figure de favoris pour la 2e place. Ils affronteront la Suède de Zlatan Ibramovic durant leur prochain match. Des Suédois qui auront l'obligation de gagner s'ils veulent se qualifier pour le prochain tour. Dans le même temps, les Irlandais affronteront l'Italie, déjà assurée de sa qualification, qui devrait largement faire tourner son effectif. Comme la Suède, la République d'Irlande aura l'obligation de gagner pour se qualifier. Même un match nul serait insuffisant pour ces deux équipes qui, avec deux points, resteraient aux portes des huitièmes de finale.

Hypothèse du 3e le plus probable : Suède et République d'Irlande

à lire également
En pleine réussite avec son club, l'attaquant porte aussi la sélection Espoir, dans laquelle il s'est imposé comme un taulier à quelques mois de l'Euro en Italie. Nouvelle illustration, ce dimanche, à 21 heures, contre le Danemark ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut