Hélène Geoffroy
© Tim Douet

Vaulx-en-Velin : un vote pour retirer la délégation de Morad Aggoun

Toujours emprisonné à l’isolement à Corbas pour viol, l’ex-adjoint de Vaulx-en-Velin en charge du personnel municipal et du logement a été demis de ses fonctions par un vote hier soir.

Le 23 janvier, l'élu était mis en examen suite à la plainte d'une assistante pour viol, agression et harcèlement sexuel. La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, avait conseillé à l'assistante de porter plainte après avoir entendu son témoignage. Hier soir, au conseil municipal de Vaulx-en-Velin, une majorité a voté en faveur de la destitution de l'adjoint du Parti radical de gauche. Pour une adjointe du conseil, "il serait bien que Morad Aggoun démissionne, qu'il soit coupable ou non, cette affaire a entaché l'image de la mairie de Vaulx".

Toujours emprisonné à Corbas, Morad Aggoun conteste le viol. Aujourd'hui, il s'agit pour sa défense de demander à la chambre de l'instruction une remise en liberté sous contrôle judiciaire ou une remise en liberté avec assignation à résidence et bracelet électronique. Le verdict sera annoncé mardi prochain.

Deux adjoints écartés de leurs fonctions pour des “différends”

Lors de ce conseil municipal, la maire, Hélène Geoffroy, a également retiré leur délégation à deux adjoints chargés de l'urbanisme et des quartiers, Christine et Stéphane Bertin. Ils seront désormais en charge de l'insertion par l'économie et de la revitalisation des sites économiques.

Hélène Geoffroy évoque des "différends", que Christine Bertin a eu, au départ, un peu de mal à comprendre : "La maire nous a annoncé la nouvelle à mon mari et à moi-même dimanche dernier. On a été assez surpris qu'elle nous parle de différends et du fait que nous ne partagions plus le programme qui nous avait fait faire alliance au second tour. Je pense qu'on avait tendance à s'exprimer trop librement et qu'il n'y avait pas de différends sur le fond, mais sur la forme. Nous considérons avoir respecté nos engagements. Même si nous condamnons ces pratiques politiciennes, nous restons pour les Vaudais."

3 commentaires
  1. cecile972 - 5 février 2016

    J'ai été choquée par l'éviction de Mme et Mr BERTIN qui ont en plus été traités comme des voleurs ! Se débarrasser de personnes qui bossent et qui sont compétentes c'est incroyable, d'autant plus dans une ville qui a tant besoin de gens compétents, d'ailleurs tous les élus d'opposition étaient eux aussi atterrés. Pour l'ex adjointe à l'urbanisme c'est à se demander si des promoteurs n'auraient pas tiré quelques ficelles comme mme BERTIN faisait très bien son job en essayant de faire modifier quelques projets suite aux demandes des habitants et conseils de quartier. Curieuse donc de voir comment se comportera le nouvel adjoint à l'urbanisme... Pour Mr son conseil de quartier fonctionne peut-être trop bien.

  2. geronimo_1881 - 9 février 2016

    Seuls ceux qui se taisent reste en place : - Ahmed Chekhab pris en flagrant délit d'anti-sémitisme est toujours adjoint. - Au conseil municipal la plupart des adjoints (cf Kaoutar Daoum) n'apportent aucunes analyses sur les dossiers présentés en séance. Les réponses aux questions chaudes de l'opposition sont systématiquement assurées par Hélène Geoffroy qui n'hésite pas à prendre la parole à la place de certains adjoints incapables de défendre les dossiers dont ils ont la charge.

  3. SophieV - 9 février 2016

    Pathétique tout ça; comment s'étonner lorsqu'on bâtit des listes municipales avec le clientélisme pour critère numéro 1 ? des adjoints qui n'ont aucune compétence et ceux qui en ont doivent s'aligner sur les médiocres. La politique comme on l'aime.....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut