Kohlhaas négociations 2e tour régionales
© Tim Douet

Régionales 2e tour : alliance entre Queyranne et le Rassemblement

Après 16 heures de négociation, Jean-Charles Kohlhaas vient de confirmer l’alliance avec Jean-Jack Queyranne pour le second tour des élections régionales “pour battre la droite et l’extrême droite” le 13 décembre. Les communistes participent à cet accord.

Les négociations avaient débuté à 1h ce lundi matin. Elles viennent de s’achever, sur une alliance du Rassemblement (EELV, Parti de gauche) et des communistes avec Jean-Jack Queyranne (PS) pour le second tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. “C'est une fusion des listes pour battre la droite et l'extrême droite”, a expliqué Jean-Charles Kohlhaas à sa sortie des négociations.

Une fusion “technique” sans participation à l’exécutif

“Le Rassemblement ne participera pas à l'exécutif, car le score que nous ont donné les électeurs ne nous le permet pas. Avoir un vice-président et demi et aucun rapport de force nous semblait inutile. Jean-Jack Queyranne l'a [finalement, car il en faisait une question de principe au début des négociations, NdlR] accepté”, a développé le chef de file du Rassemblement.

“L'idée d'une fusion, qui n'a pas toujours été acceptée par toutes les composantes du Rassemblement, a finalement fait l'objet d'un consensus”, ajoute Jean-Charles Kohlhaas.

“En cas de victoire, les candidats du Rassemblement auront 19 sièges, et 8 en cas de défaite”, nous a aussi confié Jean-Charles Kohlhaas.

Les communistes “seront des partenaires responsables”

Les communistes sont partie prenante de cet accord. Cécile Cukierman (PC) évoque aussi une fusion technique. Elle avance timidement une participation à l'exécutif en cas de victoire. “On se retrouve sur l'objectif de se rassembler pour apporter des solutions pour les six ans à venir. Nous serons des partenaires responsables pour la réussite de notre majorité”, a-t-elle déclaré à Lyon Capitale.

En cas de victoire, les communistes auraient 16 sièges, et 7 en cas de défaite.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut