cachard

L'ex-premier des socialistes en passe de démissionner du PS

Jacky Darne, qui devrait figurer sur la liste dissidente emmenée par son fils Jean-Christophe à Rillieux, encourt une exclusion du PS. L’ex-premier secrétaire nous a annoncé sa volonté de prendre les devants et de démissionner.

Jacky Darne a-t-il trop d'ambition pour son fils ? L'ex-maire de Rillieux est entré en dissidence, se plaçant en dernière place d'une liste emmenée par Jean-Christophe Darne, adjoint aux finances, pour les prochaines municipales. Il est ainsi acquis "à 99,9 %" que deux listes rivales issues de l'actuelle municipalité se présenteront en mars prochain : celle du maire sortant, Renaud Gauquelin (PS), et celle de l'ex-maire, sans étiquette. Cette crise pourrait déboucher sur l'exclusion des socialistes dissidents, dont Jacky Darne qui fut jusqu'à l'an dernier premier secrétaire de la fédération socialiste du Rhône. À moins que les uns et les autres ne démissionnent avant…

Les raisons du désaccord

"Nous avons un désaccord depuis un an", expose Jacky Darne. La guerre entre socialistes trouve paradoxalement son origine dans la décision du maire actuel de ne pas rempiler… en 2020. "J'aurai alors 65 ans", calcule l'édile. Celui-ci a déjà pensé à sa succession et désigné trois possibles dauphins, dont Jean-Christophe Darne, et Marc Cachard, son actuel directeur de cabinet qui serait adjoint l'an prochain (en photo ci-dessous, au second plan). "Deux qualités m'importent : avoir beaucoup de disponibilité – Marc Cachard est un très gros travailleur – et être proche des habitants – les autres connaissent la grande popularité de Marc Cachard dans la ville", développe Renaud Gauquelin.

cachard ()

Dans le camp d'en face, le fonctionnaire territorial est la cible d'attaques, plus que le maire lui-même. D'après Jean-Christophe Darne, l'actuel directeur de cabinet est à l'origine des départs du chef de cabinet et du secrétaire général adjoint des services, et de la marginalisation croissante des adjoints. "Cet homme a voulu devenir secrétaire de section du PS (1). C'est un problème de fond, la différence entre la section socialiste et la gestion municipale. La moitié des élus ne sont pas socialistes", ajoute Jacky Darne.

“Rillieux n’est pas le rocher de Monaco”

"Ces problèmes ont une cause : la promesse “Un jour, mon fils, tu seras maire”. Tout le reste est de l'emballage", raille le fonctionnaire. "Il n'y a aucune différence programmatique, aucune divergence politique. Je ne vais pas m'engager à ce que le futur maire soit Jean-Christophe Darne. Ça peut être lui, ça peut être Marc Cachard. Ma succession en 2020 ne se prépare pas maintenant", explique Renaud Gauquelin. Et d'asséner : "Rillieux n'est pas le rocher de Monaco. Ce sont les électeurs qui choisissent, pas Jacky Darne."

Jean-Christophe Darne ()

© D.R.

L'affaire ne va pas cependant rester circonscrite à Rillieux : elle concerne au premier chef le PS. Jean-Christophe Darne (photo ci-contre) a d'emblée positionné sa candidature hors du parti, ne présentant pas son nom au suffrage des militants le 10 octobre dernier. Il peut se prévaloir, en plus du parrainage paternel, du soutien de neuf des quinze adjoints actuels, dont les 1er et 2e adjoints, l'adjoint aux sports, l'adjoint aux affaires sociales et l'adjoint à la culture – la majorité sont socialistes.

Des tentatives de médiation ont bien eu lieu, en présence de Gérard Collomb. Renaud Gauquelin a alors proposé à Jean-Christophe Darne d'être son futur premier adjoint. "Je n'ai jamais retiré de quelconque délégation, ce qui est un signe d'ouverture fort", souligne l'édile. De son côté, Jean-Christophe Darne a proposé au maire la première position sur sa liste.

“Je ne suis pas Nathalie Perrin-Gilbert”

Mais, l'élection approchant, le temps de la médiation se termine. Marc Cachard a écrit tant à David Kimelfeld, 1er secrétaire fédéral du PS dans le Rhône, qu'à Harlem Désir, 1er secrétaire du PS, pour obtenir l'éviction des dissidents du PS. Et il devrait l'obtenir. "La règle est la même pour tout le monde : dès lors que vous êtes candidat contre le PS il y a exclusion d'office sitôt la liste présentée", rappelle David Kimelfeld. Jacky Darne veut à tout prix s'éviter pareille humiliation. L'ex-premier des socialistes rhodaniens annonce sa volonté de démissionner du PS une fois la liste présentée. "Je ne veux pas porter tort au parti. Je ne le mettrai pas en situation de m'exclure. Je ne suis pas Nathalie Perrin-Gilbert", explique-t-il. Jean-Christophe Darne ferait de même.

---

(1) Marc Cachard a annoncé son intention de démissionner de cette fonction de secrétaire de section avant les municipales.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut