Jean-Louis Touraine
© Tim Douet

J-L Touraine : Nora Berra demande au procureur d’ouvrir une enquête

Le 13 mai, Jean-Louis Touraine fermait une entreprise, créée 27 ans plus tôt à son nom, de “support juridique de gestion de patrimoine immobilier”. Une entreprise non déclarée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Nora Berra, son opposante LR dans la 3e circonscription, a demandé au procureur de la République d’ouvrir une enquête préliminaire.

Comme nous l'écrivions dans notre édition mensuelle de juin, Jean-Louis Touraine, député sortant de la 3e circonscription du Rhône candidat à sa propre succession, aurait découvert il y a un mois l’existence d'une société de "support juridique de gestion de patrimoine immobilier" à son nom. "C'était une erreur, effectivement je l'ai fait fermer parce qu'on a attiré mon attention sur cette chose qui existe. Je ne sais pas de quoi il s'agit. D'ailleurs ce n'est peut-être pas moi", s’était justifié le candidat En Marche. Une société créée en 1990 à l'insu de son plein gré ? C'est ce qui expliquerait pourquoi l'ancien député PS ne l'ait pas déclarée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) en 2014. La société a été officiellement fermée le 13 mai dernier.

Pour Nora Berra, elle aussi candidate (LR) dans la 3e circonscription du Rhône, cette affaire pose la question "de la probité" de M. Touraine. Dans un communiqué, l'ancienne ministre demande au procureur de la République d'ouvrir une enquête préliminaire. "Il a le droit d'avoir une entreprise, mais pas de la cacher à la HATVP. Ce n'est pas acceptable moralement et légalement". "On ne peut pas faire ça quand on prétend vouloir légiférer sur la probité et la moralisation de la vie politique", conclut Mme Berra.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut