Emmanuel Hamelin : "Les Républicains, ce n'est plus ma droite"

Le conseiller municipal à la ville de Lyon et la Métropole annonce quitter le parti Les Républicains pour rejoindre le parti "Agir" face à la "stratégie d'exclusion plutôt que le rassemblement" de Laurent Wauquiez.

Emmanuel Hamelin rend sa carte après avoir démissionné en septembre dernier de ses mandats de secrétaire national du parti en charge des médias, délégué de la 2e circonscription du Rhône et membre du bureau politique départemental des Républicains. En cause : la ligne politique de LR, "de plus en plus orientée vers une droite dure, recroquevillée sur elle-même, anti-européenne, bien loin de [ses] convictions gaullistes" écrit-il dans un communiqué. Il déplore l'exclusion du parti des responsables du groupe "Les constructifs" à l'Assemblée Nationale. Une décision qui consistait selon lui à "faire plaisir aux militants" mais qui aurait eu pour effet de "désespérer" les électeurs LR. "Le rassemblement voulu par tous les responsables de notre famille politique, allait des centristes jusqu’aux Gaullistes et aux libéraux, des "constructifs" jusqu’à "sens commun". C’est cet équilibre qui nous a permis pendant de longues années de gagner des élections et de gouverner. L’exclusion est donc un reniement de ce qui a fondé notre mouvement, depuis Alain Juppé jusqu’à Nicolas Sarkozy. La stratégie défendue par Laurent Wauquiez est donc pour moi une erreur, elle casse un équilibre fondateur, nous fait dériver vers une droite "dure" et ne permettra pas à notre mouvement de remporter les prochaines élections nationales", poursuit-il.

"La critique systématique du gouvernement comme le fait Laurent Wauquiez n'est pas crédible"

Celui qui avait été l'un des quatre conseillers régionaux à quitter le groupe de Charles Millon, élu grâce aux vois du Front National, considère que "la critique systématique de l'action du Gouvernement n'est pas crédible, surtout quand celui-ci met en oeuvre des projets régulièrement soutenus par la droite". Les propos issus des enregistrements de Laurent Wauquiez à l'EM Lyon sur Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Gérald Darmanin, Emmanuel Macron ou les syndicats semblent avoir poussé le conseiller municipal et métropolitain à faire la dernière démarche pour quitter les LR. Des propos qui "montrent que la nouvelle génération dont Laurent Wauquiez se veut le porte-parole est en réalité plus proche des vieux discours populistes" et qui le poussent à considérer que "les Républicains, ce n'est plus [sa] droite". Emmanuel Hamelin rejoint ainsi le parti "Agir" (anciennement les constructifs). Présidé par Franck Riester, le mouvement serait plus proche de ses valeurs, celles "d'une droite ouverte humaniste, moderne et européenne".

à lire également
Laurent Wauquiez
Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et du parti Les Républicains s'est positionné en faveur du président hongrois alors que certains élus de son parti au Parlement européen ont voté la procédure initiée contre Budapest, cette semaine.  
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut