Passi Martial

Pour avoir embauché sa sœur, le maire de Givors face au tribunal

Le procureur requiert 8 mois de prison avec sursis, une amende de 15 000 euros et trois ans d'inéligibilité contre l'élu communiste de la mairie de Givors, Martial Passi.

L'audience était attendue ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon. Accusé de prise illégale d'intérêt dans le recrutement de sa sœur, Muriel Goux, comme directrice générale des services à la mairie, Martial Passi risque la prison avec sursis. En 2013, Martial Passi souhaitait changer en urgence de directeur général des services. Un jury de recrutement sera mis en place par le maire : six personnes qui connaissent toutes personnellement sa sœur, Muriel Goux. Le procureur de la République a considéré à l'audience que ce jury n'était "qu'une mascarade" qui visait à "imposer Muriel Goux" à la mairie, rapporte Le Progrès. Le fait que Muriel Goux soit toujours en poste à Givors, malgré l'enquête en cours depuis plusieurs mois, n'a pas plaidé en sa faveur, même si elle a, sans succès, postulé pour d'autres emplois. Le procureur réclame à son encontre cinq mois de prison avec sursis, 8000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction d'exercer dans la fonction publique. L'avocat de la défense a considéré la réquisition comme une "mort professionnelle" pour sa cliente. L'affaire se poursuit au tribunal pour une nouvelle audience le 6 juillet.

à lire également
Avocats palais de justice
Le meurtrier présumé de Mohamed Abdelhadi avait été libéré en mars dernier malgré ses aveux. La justice avait considéré qu'il y avait prescription et n'a pas reconnu les actes interruptifs d'enquête présentés par la famille. Celle-ci organise un rassemblement demain devant la cour d'appel de Lyon. La décision de justice avait suscité l'émoi à Lyon […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut