Supercross de Lyon : Tom Pagès a enflammé le Palais des sports


Par Sylvian Baudry
Publié le 26/11/2017  à 12:03
Réagissez

Le freestyler français Tom Pagès, numéro 1 mondial de sa discipline, était très attendu au supercross de Lyon, vendredi et samedi soir. Et, comme ses deux compères Clinton Moore et Jérémy Rouanet, il n'a pas déçu et a fait le spectacle au Palais des sports de Gerland.

Tom Pagès au supercross de Lyon
© Sylvian Baudry
Tom Pagès au supercross de Lyon

Habitué des compétitions à fort enjeu, en témoigne son titre de champion du monde en 2013, Tom Pagès aime venir à Lyon, où la seule directive est de faire le show : "Ici, c'est une course de supercross en premier lieu, puis une démonstration de freestyle, explique-t-il. Aujourd'hui, à Lyon, on se rend compte que le freestyle commence à surplomber le supercross, car le niveau est international."

Il n'y a qu'à demander à Lucas, 9 ans, ce qu'il a préféré hier soir : "Tom Pagès !", s'exclame-t-il sans hésitation. Il faut dire que le natif de Nantes était venu avec des intentions, pour conjurer le mauvais sort : "L'an dernier ça s'est mal terminé ici. Je me suis blessé à l'épaule le vendredi soir. J'arrivais ici à Lyon remonté à bloc, avec des figures un peu difficiles et nouvelles."

« Il est devant nous ! »

Pour les exécuter, Tom Pagès avait fait installer deux nouvelles rampes. La première, le front flair, est un mouvement travaillé avec son ami Jérémy Rouanet, sur lequel il a passé du temps. Mais vendredi comme samedi, il l'a réussi sans encombre.

 

Mais ce qui a fait se lever les près de 12 000 spectateurs présents ce week-end, c'est le double backflip, sur lequel beaucoup de freestylers se sont cassés les dents. Dans un silence de cathédrale, le pilote de 32 ans a parfaitement posé sa figure. "C'est exceptionnel, c'est aussi pour cela que l'on vient voir ce supercross. Il est l'un des meilleurs au monde, et il est devant nous !", se réjouit Alain, qui vient pour la deuxième fois.

 

Un strip-tease final

Avec l'Australien Clinton Moore et le Français Jérémy Rouanet, Tom Pagès termine la soirée en beauté, en réalisant des "tchou-tchou", soit trois figures qui s'enchaînent, avec les pilotes qui se suivent.

 

Tom Pagès aura passé un week-end idéal : "Lyon c'est vraiment cool. J'ai beaucoup d'événements dans l'année, je ne reviens pas souvent en France. Lyon, c'est toujours "sold out", rempli. C'est vraiment une belle épreuve, je suis content."

Samedi, enivré par l'ambiance du Palais des sports après le troisième et dernier show, le Nantais a posé sa moto et réalisé un tour d'honneur en courant, tout en jetant son masque, ses gants, sa protection dorsale et son maillot dans le public. De quoi faire quelques heureux de plus !

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?