Capture d’écran 2014-06-02 à 11.36.54

Vortex, malgré des fraudes, reconduit par le conseil général

L'entreprise Vortex, spécialisée dans le transport d'enfants porteurs de handicaps, était liée au Département par plusieurs marchés publics. Mais des relevés établis en septembre et octobre 2013 montrent des surfacturations, notamment des kilométrages gonflés. Pourtant, en dépit de ces cas de fraudes partiellement reconnu par la société, la collectivité s'apprête bien à reconduire le prestataire qui a reversé 50 000 euros au conseil général. Le Département, interrogé par le Progrès, invoque de nouveaux procédés plus transparents mis en oeuvre par Vortex et la difficulté d'écarter une offre dans la procédure d'appel d'offres alors que le candidat n'a pas été condamné.

3 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 2 juin 2014

    Super ! les enfants handicapés ne méritent pas mieux ?

  2. Battling - 2 juin 2014

    La position du département du Rhône est intenable. L'enquête interne pointait une surfacturation de l'ordre de 25000 euros par mois, sur 4 années de contrat cela fait plus de 1 million d'euros. Comment est il possible dans ces conditions de reconduire un marché public à cette entreprise ? Pourquoi la collectivité n'a t'elle pas porté plainte et dénoncée les agissements de la société au procureur ? Où va l'argent ?

  3. Skyy69 - 4 juin 2014

    Simon Binet, Directeur régional de Vortex Lyon est interviewé par la télévision lyonnaise sur les fraudes opérées par Vortex Mobilité. À l'entendre, celui-ci semble oublier qu'il gère la facturation au département en personne.Avec aplomb, il dit textuellement 'l'administratif vient en deuxième main et on cherche à l'organiser pour qu'il soit mieux assumer et digne de confiance'. On a du mal à comprendre... Qui n'est pas digne de confiance ? La facturation ne serait-elle qu'accessoire ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut