pollution

Pollution à Lyon : les Verts demandent des mesures d’urgence

L’épisode de pollution aux particules fines débuté dimanche est entré dans sa phase d’alerte il y a deux jours. En réponse, les élus EELV de la métropole demandent au préfet de prendre des mesures de restriction des activités polluantes.

Depuis dimanche, l'agglomération lyonnaise connaît un épisode de pollution aux particules fines, qui persiste en raisons des conditions climatiques. Cet épisode s'est même intensifié mardi en passant le seuil d'alerte, un niveau toujours en vigueur ce mercredi.

Dans un communiqué, les élus EELV de la métropole ont demandé à la préfecture de prendre des mesures pour répondre à ce pic de pollution atmosphérique. "Le manque de visibilité des mesures d’information (obligatoires) mises en place les jours précédents nous fait craindre qu’une fois encore la passivité et l’inaction fassent office de politique, écrivent-ils. Une politique de l’autruche dont les conséquences sur la santé des plus fragiles de nos concitoyens sont dramatiques."

Parmi les mesures qui pourraient être mises en place, les élus proposent notamment l'augmentation de la fréquence des transports en commun et la possibilité, "comme à Grenoble, de circuler exceptionnellement toute la journée avec un seul ticket".

Ils proposent enfin l'organisation d'Assises de l'air, afin de "réunir les acteurs politiques et économiques de la métropole pour mettre en place des mesures graduées en fonction de la gravité des épisodes de pollution".

3 commentaires
  1. Robes Pierre - jeu 19 Mar 15 à 8 h 37

    le problème avec les verts c'est qu'à chaque fois ils ne donnent que des sanctions en guise de solution. La pollution dans l'Est du pays, Alsace, Lorraine, ce sont les particules fines de la combustion du charbon sorties des centrales électriques allemandes, promenées par un léger vent d'Est, le résultat de l'arrêt de leur nucléaire compensé par une augmentation phénoménale de centrale à charbon. L'autre raison Lyon est au cœur des axes routiers inter européens , traversés par des milliers de camions, sauf à interdire leur circulation ce n'est pas la mise au garage d'un véhicule sur deux dans la capitale des Gaules qui solutionnera la pollution par les particules.

  2. RAF - ven 20 Mar 15 à 7 h 45

    Quand je vois le manque de civisme de certains automobilistes qui avec leur tacot diesel de 10 ans ou plus, qui pue et qui fonce en centre ville pour arriver le 1 er au feu rouge.... Plus que des cretins, des criminels!

  3. Robes Pierre - ven 20 Mar 15 à 22 h 53

    RAF: Nombre de ces automobilistes attendent de ta grande générosité un geste qui leur permettra de changer pour un véhicule au gout du jour. Quant à foncer tu apprendra que si ces véhicules de plus de 10 ans sont toujours en circulation, mon Berlingo en a 15, 1,9 diesel 70 CV,roulant à l'huile l'été venu, c'est qu'ils ont été ménagés par leurs propriétaires.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut