Colloque POLAR
©DRR

Policiers et archéologues s’unissent face au trafic d’antiquités

Le 3 novembre prochain, l'Université Lumière Lyon 2 accueillera le colloque "Policiers et archéologues face au trafic d’antiquités".

Le jeudi 3 novembre prochain aura lieu un colloque intitulé "Policiers et archéologues face au trafic d’antiquités", de 10h à 18h à l'Université Lumière Lyon 2. L'occasion pour les forces de police et les professionnels du patrimoine et archéologue de dresser un état de la prévention et de la lutte contre le trafic des biens culturels.

"Le trafic de biens culturels désintègre des pans de mémoire collective, prive la communauté humaine des témoins de son histoire et empêche l’interprétation des sociétés en décontextualisant les objets", explique le CNRS Rhône Auvergne. "Ce trafic représente une gigantesque économie souterraine et participe au financement de groupes terroristes. Aujourd’hui, ce phénomène nécessite la coopération de nombreux acteurs afin d’être compris et freiné", poursuivent-ils.

Durant le colloque, chaque intervenant exposera sa vision du point de vue de sa spécialité autour de trois sessions :

- Procédures et prévention

- Expertise et marché de l’art

- Coopération internationale .

Le projet POLAR* a été mis en place il y a 8 mois et a pour objectif de décrire les mécanismes du pillage et du trafic des biens culturels à travers le regard croisé des archéologues et des policiers. L'objectif est de poser les bases d’une coopération qui vise à capitaliser les bonnes pratiques et les acquis professionnels face à ce phénomène. Ce projet POLAR est porté par des laboratoires2 de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux (MOM, Lyon2/CNRS), le centre de recherche de l’École nationale supérieure de la Police (ENSP) et l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC). Il est soutenu par le CNRS dans le cadre de l’appel à projets "Attentats Recherche".

*Policiers et archéologues face au trafic d’antiquités
à lire également
Metro TCL © tim douet005
Un employé des Transports en commun lyonnais (TCL) est décédé ce vendredi soir dans l'exercice de ses fonctions, alors qu'il intervenait sur une ligne aérienne. "Décédé dans l’exercice de sa mission de service public". La CGT a fait part du décès d'un agent TCL ce vendredi en fin de journée. L'homme, âgé d'une trentaine d'années, […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut