Manifestation contre la loi El Khomri : 11 blessés, 3 interpellations

Pacifique partout en France, à l’exception de Nantes, la manifestation contre la loi Travail a dégénéré aussi à Lyon, faisant 11 blessés et provoquant trois interpellations.

La manifestation contre la loi El Khomri avait démarré dans le calme et dans une relative bonne humeur. Ce fut aussi un vrai succès pour les organisateurs. La préfecture attendait 3000 personnes, ils étaient pourtant 7000 selon la police et 20 000 selon les syndicats.

Alors que le cortège touchait à son but place Jean-Macé, environ 1000 personnes ont continué leur chemin sur l'avenue Jean-Jaurès en direction de la fédération PS du Rhône, située à la Guillotière. Une fédération prise pour cible par les manifestants qui a été protégée in extremis par les CRS. Des altercations entre manifestants et forces de l'ordre ont alors éclaté. Après une accalmie, la foule a continué son chemin vers le point de départ de la manifestation, la place Bellecour. Sur la place, la manifestation dégénère à nouveau. Des projectiles sont lancés sur les CRS, qui répondent avec force en utilisant du gaz lacrymogène et en chargeant certains manifestants.

Bilan de la manifestation : neuf policiers blessés dont un hospitalisé, deux manifestants blessés dont un hospitalisé après avoir été touché aux parties intimes par une arme de type cougar. Trois manifestants ont été interpellés. Ce devait être un "apéritif" avant la grande manifestation du 31 mars. L’apéritif a été plutôt salé.

à lire également
Les camions de CRS sont présents en nombre place Bellecour, ce samedi, pour l'acte 29 des Gilets jaunes, alors que le centre-ville est sous tension après qu'un homme a sorti une arme rue Victor Hugo, en début d'après-midi.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut