Point de vue sur la ville
Point de vue sur la ville

Lyon : les mal-voyants défendent le message “vert parlé”

Les personnes déficientes visuelles ont rendez-vous à Lyon aujourd’hui à partir de 15h, pour demander le retour des messages parlés indiquant lorsque le feu piéton est vert. Ce rassemblement, à l’initiative de l’association Point de Vue sur la Ville, est une “piqûre de rappel” à l’intention du Gouvernement.

L'association lyonnaise Point de Vue sur la Ville organise un rassemblement des personnes déficientes visuelles, aujourd'hui à partir de 14h. L'action se fera au niveau du boulevard des Belges et du cours Vitton, dans le 6e arrondissement lyonnais.

L'association milite en faveur du retour des messages verts parlés des feux tricolores. "Le signal d'alarme mis en place en 2002 est anxiogène et n'est pas naturel. D'habitude, un signal d'alarme est fait pour prévenir d'un danger", déclare Lilia Ouerdi, présidente de l'association. "L'alarme résonne dans l'espace et induit souvent les personnes déficientes visuelles en confusion, qui ne savent plus quel carrefour traverser", précise la présidente.

Avant la mise en place de cette "ritournelle", le 8 avril 2002, une voix masculine prévenait les déficients visuels lorsque le feu était vert. Une enquête nationale, menée au printemps dernier par l'association, indique que 77 % des mal-voyants souhaitent le retour du message parlé sur la phase vert piéton.

Avec cette action, l'association espère adresser une "piqûre de rappel" au ministère de l'Intérieur, mais aussi au Défenseur des droits, Jacques Toubon. Lilia Ouerdi indique qu'en revanche "le Grand Lyon nous écoute, puisqu'ils ont mis en place des carrefours tests avec les messages parlés".

D'après l'association, environ 10 000 déficients visuels vivent dans le département du Rhône.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut