JC Larose © Tim

Les commissions suisses douteuses du promoteur de Confluence

Des interrogations se font jour après la découverte d’une société suisse à laquelle ont été versées plusieurs commissions, en marge d’opérations à la Confluence ou dans le cadre de la reconstruction de la clinique du Parc. Leur émetteur ? Jean-Christophe Larose, patron du groupe Cardinal qui a façonné le quartier Confluence. L’enquête de Lyon Capitale-le mensuel de juin.

Un cube orange qui fait la une des magazines nationaux, tête de pont d’une renaissance lyonnaise intitulée Confluence. Le siège du groupe Cardinal, grand promoteur immobilier du nouveau quartier, symbolise aujourd’hui presque autant Lyon que la basilique de Fourvière. Pourtant, le maire de la ville, Gérard Collomb, a pris ses distances avec son patron, Jean-Christophe Larose, dont il fut longtemps réputé proche. Et Cardinal a officiellement installé le siège de sa holding à Paris, rue du Louvre. On y a en vain cherché sa trace... Soudain besoin de discrétion ?

Visiblement, la barque tangue. Et ce n’est pas sur les montagnes suisses, où notre enquête l’a suivie, qu’elle a des chances de se rétablir.

Des commissions versées à une société suisse, la Sepim, par le groupe Cardinal apparaissent en effet dans des documents que nous avons pu consulter lors de notre enquête. Dans ce dossier, lié à des opérations immobilières dans la région lyonnaise, la frontière entre “fiduciaire” et “société écran” paraît bien mince. Et l’hypothèse que soulèvent les commissions en question a pour nom : évasion fiscale. Des centaines de milliers d’euros ont transité par cette coquille suisse contrôlée en sous-main par Jean-Christophe Larose, lequel jure le contraire. Mais nos documents le prouvent.

---

Également au sommaire :

Jeux d’influence et imbroglio autour du port de Gerland
Un projet de requalification de l’entrée du port Édouard-Herriot est au point mort sur des terrains propriétés de l’État. Une assignation en justice est lancée. Une affaire de réseaux et de gros sous où l'on retrouve un préfet, deux sociétés d’État… et le groupe Cardinal de Jean-Christophe Larose.

-----

Lyon Capitale n°723 est en vente en kiosques depuis le 31 mai, et dans notre boutique en ligne.

Faire défiler vers le haut