IFCM : un groupe d’identitaires interrompt le conseil de la Métropole

Tandis que le débat s’ouvrait sur le vote d’une subvention pour le centre culturel musulman, une quinzaine de jeunes se sont introduits vers 20h35 dans la partie du public du conseil de la Métropole.

Faille de sécurité ? Ces militants de Rebeyne, branche lyonnaise de Génération identitaire sont entrés facilement dans le conseil, on ne sait comment. Ils ont interrompu le discours de Gérard Collomb, en scandant "Non non non à l’islamisation" ou bien "IFCM, Collomb complice" avec un mégaphone. Brandissant une banderole "ICFM+Collomb = islamisation subventionnée", ils ont lancé leur tracts sur les élus.

Un communiqué de Rebeyne, datant du 27 juin, évoque une "subvention scandaleuse qui participe à l’islamisation de notre société" et dénonce "l’installation de l’islam sur notre sol". Lors du conseil municipal de la semaine dernière, Rebeyne avait déjà tenté d’interpeller les élus en face de l’Hôtel de Ville. Ils ont finalement été expulsés au bout de quelques minutes et les débats sur ce projet contesté ont pu reprendre.

Le conseil municipal avait confirmé lundi 4 juillet l’attribution d’un million d’euros pour le financement de l’Institut, c’est au tour de la métropole de se prononcer pour la même subvention d’investissement d’un million.

Débat autour de la restructuration de la gouvernance et du financement

Lors de ce conseil métropolitain, Gérard Collomb est revenu sur des points problématiques, tels que "l’interrogation légitime" sur la gouvernance du futur Institut de Civilisation Musulmane. En réponse, il a annoncé la constitution d’un double collège dans l’association. Les onze membres seront encadrés par les pouvoirs publics : trois personnes issus la Ville de Lyon, trois de la Métropole ainsi que deux universitaires et trois personnalités. Le conseil d’administration avec Kamel Kabtane comme président serait complété d’un conseil d’orientation et de surveillance qui aurait un "droit de regard", garantissant qu’il n’y ai "aucune dérive" dans le projet de l’Institut.

Cette restructuration de la gouvernance n’existait pas encore lundi dernier lors du vote par le conseil municipal de Lyon, de quoi interroger Philippe Cochet du groupe des Républicains : "on peut s’interroger sur la multiplication de ces instances qui étaient inconnues jusqu’alors et qui restent confuses dans leurs attributions respectives".

La seconde interrogation majeure portant sur le financement de cet édifice culturel, Gérard Collomb a reprécisé que sur les 6,60 millions d’euros, "seulement un million provient de financements étrangers". Pour Philippe Cochet, "le problème n’est pas le principe d’un financement étranger mais bien de qui finance et avec quelles attentes ?".

à lire également
Place Bellecour © Tim
Lyon vient d’être désigné par l’Union européenne "Capitale du tourisme intelligent". Ce lundi 24 septembre, Lyon et Helsinki ont été nommés "Capitales européennes du tourisme intelligent". Ce concours organisé par l’Union européenne visait à récompenser les métropoles qui se distinguent en matière de tourisme. Les villes devaient expliquer devant un jury en quoi elles innovent […]
5 commentaires
  1. Jean Jaurès - 12 juillet 2016

    Gouvernance? Financement? Questions mineures au regard de la question de principe: l'argent public peut-il servir à la diffusion (cet institut sera équipé de 10 salles de classe d'enseignement coranique) d'une religion? Surtout que ladite religion, sauf erreur de ma part (merci de me corriger) n'a pas encore expurgé les passages du texte religieux qui appellent à l'asservissement de la femme ou même, au meurtre des non musulmans! La mémoire du très républicain Jean Moulin est salie! Lyon devient la capitale de l'obscurantisme! Vivement la Libération!

  2. guidoline - 12 juillet 2016

    On trouve des flics à tous les coins de rue, mais pas à l'Hôtel de région ? Juste des vigiles, qui ont l'air plus impressionnés par les fachos qu'autre chose…

  3. guidoline - 12 juillet 2016

    Wauquiez veut mettre des portiques de sécurité dans les lycées, mais n'importe quelle bande organisée peut s'inviter au Conseil de région ? Cherchez l'erreur…

  4. guidoline - 12 juillet 2016

    J'ai lu trop vite… C'est à la Métropole !!

  5. Jean Jaurès - 13 juillet 2016

    Vous ne voulez pas bronzer ou mourir idiot? Alors lisez Badinter ou Birnbaum et consultez le site: Comité Laïcité République! Vous comprendrez pourquoi la Gauche communautariste, celle de Macron et Collomb, se structure intellectuellement sur la figure de Maurras et de l'Extrême-droite!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut