Gardasil : 32 nouvelles plaintes déposées

Une trentaine de plaintes ont été déposées, ce mercredi matin, au pôle santé de Paris. Visés : le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, qui commercialise le Gardasil, et l’Agence nationale du médicament (ANSM), pour “blessures involontaires”.

Le Gardasil, “non seulement inutile mais dangereux”

La première plainte au pénal visant ce vaccin avait été déposée le 22 novembre 2013 par Marie-Océane Bourguignon, atteinte d’une encéphalomyélite aigüe attribuée à une injection de Gardasil.

“Le nombre important de témoignages reçus, de victimes de maladies auto-immunes après injection du vaccin Gardasil, confirme la dangerosité de ce produit, déclare Me Jean-Christophe Coubris, qui défend les 32 jeunes femmes. Certains scientifiques (et de plus en plus nombreux) partagent ce ressenti, sans pour autant qu’il soit question de remettre en cause le principe de la vaccination. Il s’avère qu’à la lecture des conclusions de ces scientifiques le vaccin Gardasil est non seulement inutile mais dangereux.”

Une mise sur le marché qui pose question

Certains experts européens et français qui ont donné leur aval sur le dossier d’autorisation du Gardasil étaient liés financièrement aux laboratoires Sanofi et Merck. Lyon Capitale a enquêté sur ces conflits d’intérêts et publie dans son numéro de mai 6 exemples significatifs.

“Gardasil, des conflits d’intérêts flagrants”, une enquête à lire dans Lyon Capitale-le mensuel 733 (mai 2014), en vente en kiosques et dans notre boutique en ligne.

à lire également
Le Président de la République Emmanuel Macron a décidé de ne plus rembourser l'homéopathie. Mais les modalités de ce déremboursement continuent à faire débat et constituent un enjeu de taille pour les laboratoires homéopathiques comme Boiron, basé à Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut