À Lyon, le GUD réquisitionne un bâtiment pour aider les ''Français''

Depuis la semaine dernière, le GUD s’est emparé d’un immeuble au 18 rue du Port du temple (Lyon 2e) afin de venir en aide aux ''Français les plus démunis’’ au travers d’un nouveau mouvement : Bastion social.

Cela fait désormais plusieurs jours que le groupe extrémiste squatte cet immeuble de la presqu’île. Sur la devanture trônent plusieurs bannières, dont une transmettant un message très clair : ''un foyer pour les Français’’. Le Groupe d’Union Défense est bien connu à Lyon pour ses actions coups-de-poing souvent dénoncées. Le 5 mai dernier, ils s’en étaient pris au local du mouvement En Marche. Dans une vidéo publiée sur leur compte Facebook, Steven Bissuel vice-président du groupe explique agir pour ''les Français les plus démunis, car l’État ne fait absolument plus son rôle. Il applique la préférence étrangère plutôt que la préférence nationale.’’ Une action qui n’est pas sans rappeler les fondements idéologiques de ce groupe d’extrême droite. Mais là encore, les gudars ne manquent pas de revendiquer qu’ils s’adressent uniquement aux ''compatriotes’’ et non aux étrangers. Le mouvement Bastion social créé pour l’occasion demande donc aux internautes de financer ce projet de rénovation du bâtiment en appelant aux dons et au bénévolat pour les travaux que nécessiteront l'opération. Un dispositif de cagnotte a également été mis en ligne. Par ailleurs, un huissier de justice aurait été envoyé sur place afin d’arrêter l’occupation de ce bâtiment. Lors du conseil municipal qui se tenait hier à l’Hotel de Ville, Gérard Collomb a condamné ces actions et a annoncé qu’il allait agir contre cette occupation.

à lire également
Six militants de l'ultra-droite ont été condamnés, ce mercredi, par le tribunal de Paris pour leur participation aux violences qui ont éclaté, autour de l'Arc de Triomphe notamment, en marge de la mobilisation des Gilets jaunes, du 1er décembre. L'un d'eux est étudiant à l'université catholique de Lyon et membre du Bastion social.
3 commentaires
  1. LyobRebelle - 30 mai 2017

    Si ils avaient fait la même chose pour loger des migrants, mairie et préfecture les inonderaient de subventions.

  2. GaeLyon - 31 mai 2017

    @LyobRebelle, mais bien sûr, c'est un fait alternatif bien connu...

  3. Pifpafpoum - 31 mai 2017

    C'est bien d'aider les uns, d'ailleurs, il y a pleins d'associations qui tentent de faire déjà. Et, point fort, ces associations se dispensent de ratonner les autres et de désigner de faux coupables.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut