Une poupée pour l'éveil sexuel des nobles sous Louis XVI vendue à Lyon


Par Antoine Sillières
Publié le 25/11/2017  à 16:37
Réagissez

Destinée à l'éducation sexuelle des jeunes gens de la cour, ce "sex-toy" du XVIIIe siècle, aux seins et au sexe proéminents, a été acquis par un collectionneur pour 16.000 euros.

Une poupée dédiée à l'éducation sexuelle des nobles du XVIIIe siècle
PHILIPPE DESMAZES / AFP
Une poupée dédiée à l'éducation sexuelle des nobles du XVIIIe siècle

C'est un cadeau historique et coquin que ce retraité de la région, heureux acquéreur d'une poupée singulière, va pouvoir offrir à sa collectionneuse de femme. Ce vendredi, à Lyon, la maison Ivoire mettait aux enchères une poupée pour adultes datant du XVIIIe siècle (époque Louis XVI). Ce jouet aux seins proéminents et au sexe marqué sous son jupon de taffetas de soie avait vocation à éduquer les jeunes gens de la cour quant à la vie sexuelle qui s'ouvrait à eux.

Une représentation de Marie-Antoinette ?

"Cette poupée royale était dans la famille d'un collectionneur particulier lyonnais depuis l'époque de Louis XVI", a indiqué le commissaire-priseur à l'AFP. D'une taille de 36 centimètres, elle figure l'esprit et la mode de la fin de l'Ancien Régime. Elle pourrait représenter Marie-Antoinette et être liée à la retentissante affaire du collier de la reine.

Estimé entre 2000 à 5000 euros, la poupée a finalement été vendue pour 16.000 euros. Et pour cause, elle serait extrêmement rare. D'après l'auteur de l'ouvrage Les Poupées Royales au temps de la cour de Louis XVI, François Theimer, il n'y aurait qu'une trentaine de modèles similaires. L'une des collections les plus importantes, détenue par une Américaine, a brûlé dans un incendie.

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?