Samuel Marie, tétraplégique, part en road trip autour du monde 


Par Quentin Girardon
Publié le 20/02/2017  à 15:56
Réagissez

Tétraplégique depuis 9 ans, Samuel Marie prépare deux road trips totalement atypiques qu'il effectuera à bord d’un fourgon adapté à son handicap. Dans un premier temps, le jeune homme de 29 ans prévoit de parcourir l’Amérique du Nord puis de rallier Pékin lors du Raid des baroudeurs. Afin d'en apprendre davantage, Lyon Capitale a rencontré Samuel au salon du tourisme de Lyon.

Samuel Marie
Lyon Capitale
Samuel Marie avec son fourgon aménagé au Salon du Tourisme de Lyon

Du haut de ses 29 ans, Samuel Marie est plein de ressources. Tétraplégique depuis 9 ans, des suites d’un accident de travail lorsqu’il était cordiste, il prépare actuellement deux road trips hors du commun qu’il réalisera à bord de son fourgon aménagé. Le premier l’emmènera au nord de l’Amérique et le deuxième lui fera rallier Pékin lors du Raid des baroudeurs. "J’ai toujours été branché fourgon aménagé" lance Samuel, "quand je travaillais, j’avais déjà une voiture aménagée avec laquelle je faisais mes déplacements."

Après 4 ans de rééducation qui lui permettent de retrouver une certaine mobilité au niveau des bras, Samuel décide d’acheter un fourgon qu’il aménage pour la conduite. Afin d’être le plus autonome possible, un lit est installé à l’arrière, ce qui lui évite de chercher des chambres d’hôtel accessibles aux handicapés. 

Samuel voit les choses en grand et prévoit deux road trips 

En termes de voyage, le jeune homme n’en est pas à son coup d’essai. Il y a trois ans, Samuel est parti à Bali. Il se blesse malencontreusement dans les îles Gili et le temps de rentrer en France, sa blessure s’infecte. Il est cloué au lit pendant un an et demi. Samuel prend son mal en patience et commence à mûrir son projet de road trip. Il passe ses journées sur internet, fait de nombreuses recherches et décide finalement de partir à la conquête de l’Amérique du Nord et du Canada. Mais comme cela ne semble pas suffire, l’hyper actif décide de participer au Raid des baroudeurs et de rallier Pékin en 2018. Loin d’être inconscient, Samuel Marie ne laisse rien au hasard, "quand tu pars comme ça, tu es hyper isolé, c’est engagé ! Mon handicap ne me permet pas de prendre les choses à la légère, je suis obligé d’avoir un cadre assez strict, propre et sain." C’est pourquoi il sera suivi par des infirmières qui se relaieront sur le premier road trip. Cependant, une seule infirmière l’accompagnera pendant 5 mois lors du deuxième périple, "là est toute la dimension humaine de passer 6 mois dans 10 mètres carrés. Il se passe des choses, tu es obligé de partager." Pour Samuel, le Nouveau Monde est un rêve, "on est bercé par l’Amérique depuis qu’on est petit, avec les films, tous les Clint Eastwood."

Pour son deuxième road trip, Samuel rejoint le Raid des baroudeurs organisé par la fédération française des campings-caristes, "moi j’arrive et je vais mettre mon grain de sel avec mon fauteuil, ils vont peut être tirer la tronche au début, mais c’est comme ça que ça avance." En réalisant un tel parcours, Samuel entend faire évoluer les mœurs et faciliter ce genre d’initiative pour les autres personnes handicapées : "Il faut déblayer le terrain !"

Une aventure humaine 

Samuel a décidé de s’inscrire dans le cadre du relais des mobilités inclusives pour se donner un objectif et transformer un projet, au départ individuel, en un projet collectif d’intérêt général. Des scientifiques du CEREMH vont traiter toutes les informations que Samuel va leur faire parvenir à propos des "bonnes pratiques" du continent américain en matière de handicap et d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Le travail de Samuel consistera à prendre des photos, des vidéos puis faire remonter ces éléments à l’université parisienne de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines. "Ça va permettre de faire avancer les choses." Sur place, son quotidien sera également rythmé par des interventions et des rencontres avec des universitaires : une véritable aventure humaine en somme.  Samuel veut enfin montrer que le road trip en fourgon aménagé est quelque chose de foncièrement pratique, "on peut se garer où on veut, quand on veut et dormir où on veut."

"On est en 2017, il est temps que les choses avancent et que les esprits s’ouvrent !"

Samuel en a marre d’attendre que les lois sur le handicap évoluent favorablement. Il désire montrer que des choses peuvent être faites dès maintenant. "Pour l’instant les lois ne marchent pas. Mais il y a plein d’autres choses, il faut se bouger, faire preuve d’initiatives ! Il faut amener le handicap comme quelque chose de léger, que tu ne traînes pas comme un boulet et que tu n’ais pas cette affiche sur le front." Samuel Marie appelle à dédramatiser, "on est en 2017, il est temps que les choses avancent et que les esprits s’ouvrent !"

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.