Un Allemand à la tête d’Interpol


Par Mathieu Martiniere et Robert Schmidt
Publié le 19/06/2014  à 10:06
Réagissez

Jurgen Stock © DR
Jurgen Stock © DR

Le vice-président de la police criminelle allemande, Jürgen Stock, a été nommé mardi soir candidat unique au poste de secrétariat général d’Interpol. Il devrait ainsi succéder à l’Américain Ronald Noble à la fin de l’année. Une surprise.

 

C’est une petite révolution pour l’organisation mondiale de police. Réuni hier à Lyon, le comité exécutif d’Interpol, composé de 13 hauts policiers du monde entier, a nommé à la surprise générale Jürgen Stock pour le poste de secrétaire général d’Interpol.

L’Allemand double sur le fil les favoris des pronostics : l’Anglais et directeur d’Europol Rob Wainwright et la Française Mireille Ballestrazzi, directrice de la PJ et actuelle présidente d’Interpol (poste représentatif).

Début novembre, l’assemblée générale, réunie pour les 100 ans d’Interpol à Monaco, approuvera ou pas la candidature du policier allemand. Un vote négatif étant peu probable, Jürgen Stock devrait succéder à la fin de l’année à l’Américain Ronald Noble, qui aura passé quinze ans et trois mandats à la tête de l’organisation.

“C’est la reconnaissance de mon engagement

Vice-président de la police criminelle allemande (BKA) depuis 2004, ancien vice-président d’Interpol Europe, Jürgen Stock est un haut policier chevronné, grand connaisseur des institutions d’Interpol. “Je vois dans cette décision la confiance du comité exécutif, dans lequel toutes les régions du monde sont représentées. C’est la reconnaissance de mon engagement auprès d’Interpol depuis de nombreuses années”, a déclaré Jürgen Stock à Lyon Capitale après l’annonce de ce choix. Sa nomination pourrait modifier en profondeur l’organisation mondiale de police.

Comme Lyon Capitale l’a révélé*, Jürgen Stock a pris la tête en 2013 d’un groupe de travail composé d’une dizaine de pays européens, suite aux financements d’Interpol par Philip Morris International, la Fifa et l’industrie pharmaceutique. Cette pression a annoncé une série de mesures d’encadrement des fonds privés, dont la nomination d’un agent spécial, indépendant, chargé de superviser tout fonds externe à Interpol.

“La personne la plus adéquate au niveau du financement d’Interpol”

Pour le Belge Claude Gillard, président du comité budgétaire d’Interpol, la nomination de Jürgen Stock à la tête de l’organisation policière constitue une bonne nouvelle : “C’est la personne la plus adéquate au niveau du financement et du contrôle budgétaire.” Un cadre d’Interpol qui préfère garder l’anonymat est bien moins formel : “Nous attendons de la rigueur et de la justice. Nous voulons la fin des financements honteux. On veut du travail de police et moins de shows.”

* Voir notre dossier “L’immoral financement d’Interpol”.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.