Expulsion du camp de Saint-Priest : "Il faut trouver des solutions plus humaines"

Après l'expulsion médiatisée hier d'un bidonville de 80 personnes à Evry (Essonne) dans le fief de Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, un campement de 180 Roms a subi le même sort ce mardi 28 août à Saint-Priest. Dans l'agglomération lyonnaise, une dizaine d'expulsions a déjà eu lieu, à chaque fois sans solution de relogement.

Depuis le changement de gouvernement survenu début mai, la politique envers les Roms ne semble pas évoluée. Les associations présentes sur le terrain déplorent toujours le manque de solution d'hébergement pour ces populations.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut