Mercredi 27 mai : Jungle urbaine

Du 10 au 31 mai, notre tueur à gage ne devra pas oublier sa double responsabilité : tuer et éviter d'être tué.

L'anonymat pas facile
Un jour, je vous révèlerais qui je suis. Je pourrais très bien le faire dés maintenant, mais cela serait mettre en évidence mes amis-ex-traqueurs. Une chose est sûre avec ce jeu, c'est que le danger est partout. Internet ou le paradis des infos personnelles. Tout y passe : Facebook, Copain d'avant et autre pages jaunes. Les amis pas tellement au courant peuvent lâcher des infos qu'on aurait préféré garder perso. A ce rythme là, il faudrait supprimer toutes les infos sur la toile, et prévenir votre entourage que vous n'existez plus, au moins le temps du jeu. Se fondre et disparaître dans la jungle urbaine lyonnaise. Devenir un prédateur chassant sa proie, tapis dans l'ombre d'une ruelle.
Jungle speed
Le prédateur intouchable, c'est aussi un singe malin. La nouvelle cible de mes ex traqueurs fait parti de cette tribu là. Pour fausser les pistes et mettre en déroute ses traqueurs, ce petit primate n'a donné que le nom de sa rue. Chercher une noix de coco dans la jungle, autant se tirer une goutte dans le pied. La pluie battante de ce mardi après-midi n'arrête ni le Ninja, ni ses compères. Immeubles, boites aux lettres et même les bars sont scrutés méticuleusement. Dans leur tribu motivée, un de leur complice, dit N. Le Fou, est resté au QG pour faire des recherches en interne sur le Net. Rien sur le singe malin. La tâche s'avère difficile. Chacun est à son poste dans la rue, en train de faire le guet, portable dans la poche pour prévenir du moindre mouvement suspect. Toujours rien. Le découragement se fait sentir. Une bonne nuit de sommeil porte conseil, et tout les membres de la tribu rentrent chez eux afin de mettre au point une technique d'attaque pour le lendemain. C'est la loi de la jungle.

Retrouvez notre dossier ' Journal d'un tueur à gages'

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut