FIFA 14 VS PES 2014 : le roi menacé pour la première fois ?

Le combat des jeux vidéo de football redémarre chaque année lors de la rentrée. D'un côté, le roi FIFA victorieux sans partage depuis 2007, de l'autre Pro Evolution Soccer (PES), ancien empereur déchu, incapable de s'imposer lors de l'ère PlayStation 3 / Xbox 360. Cette nouvelle saison pourrait bien changer la donne, à moins que FIFA ne soit définitivement trop en avance. Verdict d'une guerre sans merci.

Malgré le retard sur la saga FIFA qui reste la référence depuis six ans, les équipes derrière Pro Evolution Soccer n'ont pas baissé les bras et ont toujours essayé d'améliorer leur bébé. Forcement, FIFA n'a pas le droit à l'erreur face à un concurrent retord qui même s'il n'arrive jamais à le surpasser poursuit inlassablement ses évolutions. Cette cuvée 2014 sur PlayStation 3 et Xbox 360 a un goût particulier. Autant être claire dès maintenant, FIFA 14 a peu évolué alors que pour sa part le nouveau PES a subi une mutation radicale. Forcement le combat entre les deux franchises devient subitement plus intéressant.

Graphismes et Techniques

PES 2014

Alors qu'on pensait que PES n' évoluerait pas dans la forme, les studios de Konami dégainent un nouveau moteur de jeu qui souffle le chaud et le froid. Ce dernier flatte clairement la rétine sur certains plans, mais provoque le rejet sur d'autres. Pourtant, cela reste prometteur pour la suite. L'ambiance dans les stades est dantesque et le travail sur les supporters surpassent allègrement celui effectué dans FIFA. Pour la première fois, on a réellement l'impression d'être dans l'arène, poussé ou détesté par 50 000 fans surexcités. De leur côté, les joueurs les plus importants sont reconnaissables sans problème, même si certains n'échappent pas à certaines fautes de goût en matière de modélisation. Enfin, l'intelligence artificielle a elle aussi évolué en bien, on regrettera juste un arbitre qui semble ne pas voir ce qui se passe sur le terrain et oublie de siffler des grosses fautes.

FIFA 14

Pour la claque graphique, il faudra repasser et attendre les versions Xbox One et PlayStation 4. FIFA 14 est toujours aussi jolie même si désormais le rendu graphique semble trop propre pour être « réaliste ». Le joueur aura parfois l'impression désagréable de contrôler des poupons trop beaux pour être vrais. Néanmoins, les grands joueurs sont tous parfaitement reconnaissables et l'on saluera le travail sur leur animation et l'intelligence artificielle des équipes. Dommage que l'on ne retrouve pas l'ambiance des stades comme dans PES.

Verdict : Match nul

Jouabilité / Prise en main :

PES 2014

Les adeptes de la simulation et de la tactique seront aux anges avec ce PES 2014. Le challenger embrasse totalement l'aspect réaliste quitte à paraître trop lent et mou pour ceux qui cherchent le football champagne. Dès lors, une impression de lourdeur se fait ressentir et il faudra parfois de la patience pour construire des actions efficaces. Cependant, ceux qui se donneront la peine d'accepter cette contrainte seront aux anges, mais surtout toujours récompensés.

FIFA 14

Là encore peu d'évolution par rapport à l'excellente cuvée FIFA 13. Le jeu est toujours aussi simple à prendre en main et apporte un plaisir immédiat. Pourtant, un constat apparaît rapidement, les développeurs ont amélioré la physique du ballon qui est plus réaliste et ont ralenti le rythme général du jeu. On est loin de la « lourdeur » de PES, sans avoir l'impression de s'amuser avec des superhéros courant aussi vite que des guépards.

Victoire : FIFA 14

Contenus :

PES 2014

Encore fois, la saga privilégie la qualité sur la quantité. On retrouve ainsi en exclusivités les licences officielles de la Ligue des Champions ou bien encore de la ligue Europa avec les hymnes et les habillages officiels. Pour les amateurs de football Sud-Amérain, la présence de la première division d'Argentine est un vrai plaisir. Grâce à l'ambiance bien retranscrite des stades, les affrontements entre les équipes de légendes deviennent vite jouissifs. Enfin, on regretta la présence Darren Tulett aux commentaires. Toujours à côté de la plaque, ils donnent envie de couper le son de sa télévision en quelques secondes.

FIFA 14

Vous voulez du contenu ? Vous allez en avoir ! FIFA déverse son lot de ligues, d'équipes, de modes de jeu jusqu'à plus soif. Les options de personnalisation permettent de créer le championnat de ses rêves tandis que le mode carrière reste la référence. Une nouvelle fois, le titre d'Electronic Arts prend des allures de festin gargantuesque où il est possible de s'amuser un an sans jamais toucher un autre jeu de football.

Vainqueur : FIFA d'une courte tête. Les amateurs de la première division d'Argentine et de la Ligue des Champions opteront pour PES (mais couperont les commentaires de Darren Tulett)

Verdict final :

Le roi FIFA s'est endormi sur ses acquis, mais reste trop en avance pour être menacé. Malgré tout, pour la première fois PES 2014 propose une alternative crédible et agréable pour tous ceux qui recherchent une simulation proposant un challenge de choix. FIFA demeure le meilleur jeu de football du moment, mais va devoir se renouveler pour continuer de convaincre et ne pas se contenter d'être une simple mise à jour de l'édition précédente. Pour sa part, PES reste en embuscade et se bat avec vigueur. Une bonne volonté qui mérite les honneurs et laisse entrevoir de futurs affrontements loin d'être joués d'avance. Attention au régicide, FIFA ne peut plus se reposer sur ses lauriers.

PES 2014 sur PlayStation 3 et Xbox 360, à partir de 49 euros.

FIFA 14 sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360, à partir de 49 euros.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut