Enfin un appareil pour traduire le langage de son chat

Ceci est une révolution. Une marque japonaise commercialise le premier traducteur chat – humain. Ce petit boîtier serait capable de traduire deux cents mots.

"J'ai faim", "Je veux jouer", "Soumets-toi pauvre humain", "Je veux jouer au baby foot" : les chats ont des centaines de choses à nous raconter, mais nous n'arrivons pas toujours à les comprendre. Les Japonais ont peut-être enfin une solution grâce au premier traducteur chat – humain. Le Meowlingual de son petit nom serait capable de traduire deux cents miaulements, de reconnaître vingt-et-une émotions, six humeurs et de vérifier quatre-vingt-cinq points de santé. Ce produit découvert par le site américain Gizmodo.com est vendu au prix de 169 dollars (149 euros). Cela reste cher pour un gadget à l'intérêt discutable. Une seule certitude pour nos félins favoris, ils aiment les boîtes, et pour le coup, cela est prouvé scientifiquement (lire ici).

Faire défiler vers le haut