rising star

Rising Star : pourquoi l’émission est-elle si nulle ?

Concept présenté comme révolutionnaire à l’origine, l’émission de M6 Rising Star est pour l’instant particulièrement décevante. Mais pourquoi le programme est-il si nul ?

Mise à jour du 03/10 : pas de miracle, l'émission reste mauvaise après un second épisode qui tente de relever la barre. Les téléspectateurs ne sont plus au rendez-vous. Seulement 2,6 millions étaient devant M6 ce jeudi soir.

Jusqu'à présent, les émissions de télé-crochet se ressemblaient toutes : des chanteurs plus ou moins amateurs se présentaient devant un jury et les téléspectateurs pouvaient voter pour leur candidat préféré en envoyant des SMS très surtaxés. Rising Star, diffusée les jeudis soir sur M6, se propose d'inverser le processus en laissant le choix au public grâce à une application pour smartphone et tablette (gratuite). Concrètement, les candidats, toujours sélectionnés par un jury, se produisent sur scène devant un mur. Ce dernier se lève lorsque suffisamment de téléspectateurs votent pour eux. Innovations technologiques, show à l'américaine, choix du public sans qu'il débourse le moindre centime : les ingrédients du succès étaient là... pourtant rien ne fonctionne.

Les ratés de l’application et la concurrence de la tablette

Pierre angulaire du concept, l'application pour smartphone et tablette a eu quelques ratés lors de la première émission, le 25 septembre. De nombreuses personnes n'ont pas pu voter à cause de divers bugs, et elles n'ont pas hésité à le faire savoir sur les réseaux sociaux. L'idée de Rising Star est bonne à l'origine et part d'un constat que font aujourd'hui les chaînes de télévision : les téléspectateurs n'hésitent plus à consulter leur tablette ou smartphone devant le petit écran. Le programme tente donc de surfer sur cette tendance, tout en encourageant les non-convertis à franchir le pas. La tablette ou le téléphone sont également des supports supplémentaires permettant de commercialiser de nouveaux espaces de pub. Le système soulève cependant un gros problème. En incitant une consommation multiécran, si l'émission est ennuyante ou que les applications ne fonctionnent pas correctement, les internautes-téléspectateurs trouveront plus rapidement une échappatoire à travers les supports mobiles et ne regarderont plus l'émission. C'est bien le problème de Rising Star : le programme est tellement barbant que la tablette sert surtout à s'occuper ou à poster des commentaires négatifs sur Facebook et Twitter. Autant en profiter pour zapper ou faire autre chose !

Pathos Story

Ce n'est plus un secret pour personne, les émissions de téléréalité bénéficient d'un montage précis et d'une forme de scénarisation. Rising Star ne déroge pas à la règle et en abuse même. Avant d'être envoyés face au public et aux internautes, les candidats sont choisis par un jury. Le casting se déroule alors dans une pseudo-maison de campagne, où tout sonne faux, avec une ambiance de mauvaise série américaine. Au-delà de la forme, un détail choque : pour être pris dans Rising Star, il faut avoir une histoire à raconter, de préférence triste. Les pathos s’enchaînent, tout comme les détails larmoyants. Il faut faire pleurer le spectateur, quitte à en faire beaucoup trop. Au bout du troisième candidat, impossible de ne pas devenir cynique et de trouver cela bien trop artificiel, surtout que les réactions du jury n'aident pas.

Le pire jury de la télévision ?

Jamais un jury d'émission de téléréalité n'avait aussi mal joué la comédie. Les rôles sont distribués dès le premier épisode : Cathy Guetta est la patronne à la larme facile, Morgan Serrano le méchant qui en fait tellement trop que personne n'y croit, Cali se demande ce qu'il fait ici, enfin David Hallyday ne parle pas et s'en sort donc mieux que ses collègues. Là encore, tout sonne faux, comme une mauvaise parodie de télé-crochet. Le bilan est là : Rising Star est mal joué, soporifique et peine à convaincre. Il sera difficile de remonter la pente. Les séquences de casting sont sans doute déjà toutes enregistrées, M6 pourrait néanmoins revoir son montage. La première émission a réuni 3,7 millions de téléspectateurs. Le programme réussira-t-il à se maintenir sur la durée ? Exportée dans le monde entier, Rising Star n'a quasiment jamais réussi à convaincre. La version française ne devrait pas inverser la tendance.

à lire également
Dans un message posté sur les réseaux sociaux, les gendarmes du Rhône avertissent sur les risques du Bird Box challenge. Inspirée d'un film de Netflix, cette pratique consiste à se bander les yeux et réaliser des actions. Aucun incident n'a été recensé sur Lyon ou dans le Rhône pour l'instant.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut