Commissaire-priseur © Tim Douet
La récente vente record de tableaux de Truphémus et les derniers rebondissements de plusieurs gros scandales ayant éclaboussé les commissaires-priseurs ont piqué notre curiosité. L’intérêt des Français pour l’adjudication s’enchérit avec la multiplication des ventes sur Internet et les émissions de télé américaines dopées aux testostérones. Du buffet de grand-mère aux toiles de maître, en passant par les bibelots et autres chinoiseries, les commissaires-priseurs tapent du marteau à s’en rompre le poignet. Parfois trop loin.
©Maison des ventes de Baecque & associés
Ce lundi, le bicorne de Napoléon a été vendu 350 000 €, frais compris, aux enchères à la maison des ventes de Baecque. Un "très bon score" selon le commissaire-priseur Étienne de Baecque.
©Maison des ventes de Baecque & associés
Un des 19 chapeaux de Napoléon sera vendu aux enchères, à Lyon, ce lundi. L'Empereur aurait abandonné ce bicorne à Waterloo. 
©Maison des ventes de Baecque & associés
Avis aux amateurs d’histoire au porte-monnaie garni, le couvre-chef perdu par Napoléon à la bataille de Waterloo sera mis aux enchères lundi. Son prix est estimé entre 30 000 et 40 000 euros. C’est un morceau d’histoire qui sera mis aux enchères ce lundi 18 juin à Lyon par la maison de vente De Baecque : […]
cimetière
Ces mercredi et jeudi, la ville de Lyon organisait une ventes aux enchères de pierres tombales dans les cimetières de la Croix-Rousse, Loyasse et de la Guillotière.