Michel Mercier avec son successeur au conseil départemental, Christophe Guilloteau, lors d’un meeting en 2015 © Tim Douet
Michel Mercier aime les fusions. Celle du département et de la métropole lui a permis d’éviter de laisser le conseil général du Rhône en situation de banqueroute. Celle de Thizy avec cinq communes voisines a permis à son territoire électif de voir ses recettes bondir. Mais, passé l’effet d’aubaine, comme le pointe la chambre régionale des comptes, l’horizon s’obscurcit. Il dessine une forme de pyramide de Ponzi institutionnelle.
Avec un taux de chômage au plus bas depuis 2009, les collectivités de la Métropole de Lyon et du Conseil départemental du Rhône ont des dynamiques très différentes en terme d'emploi. Premier constat d'une enquête de l'Insee réalisée entre 2008 et 2018. La Métropole de Lyon et le Conseil départemental du Rhône enregistrent les taux […]
Christophe Guilloteau © Tim Douet
Trois ans après la création de la métropole de Lyon, le département du Rhône n’est pas forcément le parent pauvre annoncé au moment du big-bang territorial. S’il peine à exister publiquement et à justifier son utilité, il tire en revanche profit, financièrement, d’une scission qui penche en sa faveur.
Lyon Capitale n°157
Il y a 20 ans dans Lyon capitale – Le sujet revient souvent depuis vingt ans dans l'actualité. Si les avis divergent, il semblerait que les départements n'aient rien à craindre, au contraire.
Vigilance jaune Meteo France 28 novembre 2017
Météo France a placé ce mercredi 52 départements en vigilance jaune «neige et verglas», dont tous les territoires de la région Auvergne-Rhônes-Alpes.
Tonneaux de Beaujolais
Le conseil départemental a voté ce vendredi en faveur d'un plan d'accompagnement du beaujolais. Ce plan de 5 millions d'euros est cofinancé par la région Auvergne-Rhône Alpes et s'applique entre 2017 et 2019.
Pas d'image
Ce mardi, Bernard Perrut le député-maire de Villefranche-sur-Saône a eu une réponse du ministre de l'Interieur sur le futur chef-lieu du nouveau Rhône et celle-ci est sans suspens : Villefranche-sur-Saône.
Pas d'image
Le chef de file de l'UMP pour les élections départementales tentera de s'emparer de la présidence du conseil général du nouveau Rhône, jeudi.
Pas d'image
Le premier tour des élections départementales laisse entrevoir à l'UMP et Christophe Guilloteau, son chef de file la possiblilé de prendre la présidence du conseil général. Les centristes misent eux sur une victoire au 3e tour, le jour de l'élection du président par ses pairs. Présent dans 12 des 13 cantons, le FN ne devrait pas obtenir de sièges.
Pas d'image
L’Autre Direct se concentre cette semaine sur les élections départementales qui auront lieu les 22 et 29 mars. Ce lundi, Hervé Cuilleron, candidat Europe Écologie-Les Verts et Front de gauche sur le canton de Mornant, explique les raisons de la division de la gauche au premier tour. “Notre candidature est complémentaire. C’est l’abstention que nous essayons de combattre”, plaide-t-il.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6