Un derby sans saveur

Un match triste à souhait mais riche d'enseignements sur les carences offensives des Lyonnais.

'Manque de confiance' ? 'Ballon de mauvaise qualité' ? Température trop basse ? Y a-t-il vraiment une excuse à trouver pour expliquer la piètre performance du Lou samedi soir ? Sûrement non. Existe-t-il un remède ? Assurément oui. Le capitaine Gérald Gambetta est formel : " En ce moment, on n'arrive à rien. Notre salut passera par un match référence à l'extérieur. Seule la vérité du terrain est importante, il ne sert à rien de chercher des raisons ailleurs ".

Pourvu que ce match référence arrive rapidement. Car pour l'instant, si le bilan comptable est acceptable (16 points, 2 victoires et 2 défaites), la copie sur le terrain est plus que passable. Samedi soir face à Grenoble, comme face à Pau la semaine dernière les hommes de Raphaël Saint-André sont complètement passés au travers de la rencontre.

Nombre de ballons perdus en touche, difficultés à lancer les offensives et développer les différents temps de jeu, seule la défense constitue un motif de satisfaction. En septembre dernier, lors d'un match de préparation le Lou avait balayé les Grenoblois, 6 essais à 0 (49-6). Il s'agissait bien d'un match amical. Les Grenoblois n'ont pas manqué de le rappeler à leurs hôtes du soir. En effet, après une première minute de jeu à l'avantage des lyonnais, ces derniers ont ensuite attendu la 12e minute de jeu pour entrer dans la moitié de terrain adverse. Après que le buteur du Lou, Alexandre Péclier, eut manqué d'ouvrir la marque sur une pénalité aux 22 mètres, le tableau d'affichage se débloquait enfin sur un coup de botte du grenoblois, Dut. Score à la mi-temps 0 à 3. Durant ses 40 premières minutes, les 4039 supporters du stade Vuillermet s'étaient laissés aller à quelques sifflés devant la pauvreté du spectacle offert.

L'entame de deuxième période laissait présager d'un spectacle plus digne d'une rencontre de Pro D2. Il n'en était rien. Vraiment rien. Certes le Lou maîtrisait davantage son sujet qu'en première période, mais le tableau d'affichage restait figé. De leurs côtés, les supporters, qui ne demandaient qu'à s'enflammer pour leur équipe, restaient sans voix, comme pétrifiés par le froid glacial qui balayait les travées du stade.

Alexandre Péclier avait changé ses pieds durant la pause. Il permettait ainsi à son équipe de recoller au score sur une pénalité (3-3). Après avoir tenté de faire du jeu (en vain), les Lyonnais devaient encore s'en remettre à la botte de leur arrière. A deux minutes du coup de sifflet final, Grenoble était sanctionné pour un talonnage à la main. Le même Péclier avait là, l'occasion de donner l'avantage et par la même, la victoire à son équipe. Pénalité réussie (6-3). Le Lou remportait sa deuxième victoire de la saison. Sans les honneurs.

" Nous avons été mis à mal dans beaucoup de secteur de jeu. C'est un avertissement frais, il faudra vite réagir ", prévenait l'entraîneur Raphaël Saint-André. Une réaction attendue dès la semaine prochaine face à Aurillac.

L'équipe : Fiard (puis Rodriguez, 60e), Taufaka (puis Montagnat, 50e), Castellina (puis Pakihivatau, 40e), Ngauamo, Nauroy (puis Cadic, 50e), Portier, Laurent, Gambetta, Loustau, Sadourny, Mabillon, Raffault, Leite, Gautherie, Péclier.

à lire également
Mais où va s'arrêter le LOU rugby ? Le club lyonnais a gagné son 4e match depuis le début de la saison. Les hommes de Pierre Mignoni sont toujours invaincus. Et ne cessent d'impressionner.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut