Sacrés Lyonnais !

Comme vous l'avez sûrement deviné on veut parler du flamboyant duo Benzema-Ben Arfa. A Jean-Jaurès, tous les regards sont tournés vers la tribune présidentielle où s'installe Cris de passage sur Lyon cette semaine. Les supporters allemands en profitent pour allumer des fumigènes. Comme quoi malgré les règles en vigueur, on peut toujours rentrer avec des objets interdits dans un stade de foot. Début de match assez équilibré, les deux équipes s'observent. 5 ème minute de jeu, Hatem Ben Arfa bien servi par Kim Källström trompe Raphaël Schäfer. (1-0) Le jeune meneur de jeu va fêter ce but en se dirigeant vers le virage Nord. L'écran géant du stade affiche en simultané le résultat de Barcelone qui mène aussi 1-0 contre Glasgow. 13 ème minute, Santos pour Benzema qui ressert Fabio Santos qui transmet à Juninho mais le capitaine de l'OL n'y croit pas et laisse filer le ballon. Dommage ! L'OL joue bien. Sur l'action suivante, Sidney Govou centre pour Kim Källström qui contrôle et frappe. Le ballon finit au fond de la cage du portier de Stuttgart. (2-0) Gerland s'enflamme. Le match aussi. Les Allemands réussissent à égaliser par Gomez sur une grossière faute de Rémy Vercoutre. (2-1) 29 ème, Juninho sert Benzéma, mais Schäfer repousse en corner. 36ème minute de jeu, Hatem Ben Arfa se balade dans la surface de réparation de Stuttgart. Le franco-tunisien élimine son vis à vis allemand et inscrit le troisième but pour l'OL. (3-1) Ben Arfa régale Gerland. Il reste encore quelques minutes à jouer dans cette première période et quatre buts ont déjà été inscrits. La pendule de Gerland affiche la 42 ème minute de jeu, les Bad Gones chantent le fameux " Emmenez-moi à Geoffroy-Guichard... ". Même en Ligue des champions, les supporters lyonnais ont une petite pensée pour leur ennemi préféré. L'arbitre siffle et envoie les deux équipes aux vestiaires. On a assisté à une excellente première mi-temps. (3-1)

Vercoutre arrête un pénalty

En ce début de seconde mi-temps, l'OL laisse Stuttgart mêner les débats. Un peu trop peut-être. A la 56ème minute de jeu, bien servi par Beck, Gomez trompe Rémy Vercoutre. (3-2) Les Gones semblent en mauvaise posture. Fabio Santos qui a toujours autant de mal à canalyser son énergie commet une faute sur Gomez en dehors de la surface de réparation. L'arbitre désigne directement le point de pénalty. Vercoutre se jette et arrête le tir de Hitzlsperger. Qui l'eût cru ? Fautif sur le but de Gomez en première période, le portier de l'OL se fait pardonner sur ce bel arrêt. L'OL multiplie les attaques et cherche le K.O. Dans le temps additionnel, François Clerc déborde et sert un caviar à Juninho qui crusifie Schäfer. (4-2) Au terme d'un match de folie, l'OL se qualifie pour la coupe de l'UEFA et peut encore rêver d'une qualification pour les 1/8èmes de finale de la Ligue des Champions.

Et pour finir...

Avant la rencontre, Alain Perrin n'est pas passé par le chapiteau ''spécial Ligue des Champions'' pour rejoindre les vestiaires comme il l'avait fait lors du match contre les Rangers. Ce qui laissa perplexe un agent de la sécurité. " C'est sûrement par superstition. " C'était l'anecdote du soir...Bonsoir !

à lire également
Les images sont spectaculaires. Des dizaines de fumigènes ont été craqués en même temps sur des ponts de la Saône vendredi soir. Des feux d’artifice étaient même visibles.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut