OL - Nantes : Gomis et Briand offrent une victoire précieuse

Avec une victoire face à Nantes à domicile (3-1), l’OL a retrouvé le chemin des filets. Un succès qu’il doit en grande partie à ces deux anciens bannis, Jimmy Briand et Bafétimbi Gomis.

« Gomis et Briand nous font un bien fou ». Samuel Umtiti ne s’y trompait pas. Et il n’y a pas que dans le vestiaire que le message des deux joueurs écartés pendant l’été rassure les plus jeunes. Sur le terrain, les deux compères ont grandement contribué au succès de l’OL face à Nantes ce dimanche après-midi. Mais il ne faut pas non plus considérer ces retours comme l’unique raison du regain de forme des Lyonnais. Steed Malbranque commence à retrouver le niveau qu’il avait laisser entrevoir la saison dernière lors de la phase aller. Henri Bedimo a encore une fois eu une activité débordante sur son flanc gauche. Seul point noir, toujours le même, la défense. Même si elle gagne en sérénité match après match, ses largesses ont une nouvelle fois été exploitées par les Nantais. Jordan Veretout a ouvert le score d’une belle tête alors que la défense lyonnaise était largement en retard (0-1, 24ème).

Briand et Gomis buteurs : qui l’eût cru ?

Avec 1 but en 6 matchs, la statistique avait de quoi faire peur. Le dernier but marqué par l’OL remontait au 31 août, oeuvre de Jordan Ferri. Et encore, c’était sur une frappe de loin, à plus de 25 mètres. Pour remédier à ces lacunes offensives, l’entraîneur lyonnais avait privilégié trois pistes : « insister sur les côtés, frapper de loin et laisser venir l’adversaire ». Mais c’est sur un dégagement d’Anthony Lopes que Lyon va trouver la faille. Jimmy Briand dévie le ballon de la tête en profondeur pour Gomis. Ce dernier, de nouveau titulaire, ne se fait pas prier pour mettre fin à la disette lyonnaise : sa petite volée, placée hors d’atteinte de Riou, fait mouche (26ème, 1-1). Une passe décisive de Jimmy Briand à destination de Bafétimbi Gomis. Une situation encore impensable il y a seulement quelques semaines pour les deux bannis. Qui a dit que tout allait très vite dans le football ?

Briand ovationné, Gomis avec les Bad Gones

Pour faire la différence, l’OL s’en est remis à la patte de Clément Grenier. Jusque-là discret, l’international français a distillé une merveille de coup franc à plus de 25 mètres, dont lui seul à le secret ou presque (55ème, 2-1). Depuis le début de saison, le natif d’Annonay s’entraîne inlassablement après chaque séance. Son travail a payé. Il ne manquait alors qu’un but de Jimmy Briand, auteur d’un match de combattant, comme à son habitude. Cela n’a pas traîné puisque sur un corner de Grenier, l’ancien Rennais a coupé la trajectoire du ballon pour inscrire son premier but en Ligue 1 depuis le 4 novembre 2012. Une éternité. Mais il ne faut pas crier victoire trop vite : la première mi-temps disputée par l’OL a été très brouillonne. Lyon est toujours en convalescence mais ce succès face aux Canaries pourra peut-être redonner confiance aux Gones.

A la fin de la rencontre, Bafé Gomis a offert son maillot aux supporters du Virage Nord, qui l’ont longuement applaudi. Jimmy Briand a eu, quant à lui, le droit à une standing ovation lors de sa sortie de la part des 33 861 spectateurs de Gerland (75ème). Qu’il semble loin l’été calamiteux de l’OL. Et ce n’est pas Rémi Garde s’en plaindra.

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut